Peuple de France : Villeurbanne: Dupont-Aignan dénonce la "guerre déclarée à notre civilisation" par un "islamisme fondamentaliste"

lundi 2 septembre 2019

Villeurbanne: Dupont-Aignan dénonce la "guerre déclarée à notre civilisation" par un "islamisme fondamentaliste"

Le président de Debout la France, Nicolas Dupont-Aignan, a dénoncé dimanche la "guerre déclarée à notre civilisation" par "un islamisme fondamentaliste", un "nouveau fascisme vert", après l'attaque de Villeurbanne.

Le président de Debout la France, Nicolas Dupont-Aignan, a dénoncé dimanche la "guerre déclarée à notre civilisation" par "un islamisme fondamentaliste", un "nouveau fascisme vert", après l'attaque de Villeurbanne.  


L'ancien allié de Marine Le Pen au second tour de la présidentielle 2017, qui faisait sa rentrée
politique dans son fief de Yerres (Essonne), estime qu'un "islamisme fondamentaliste, militant, a déclaré la guerre à notre civilisation et utilise notre laxisme migratoire et notre faillite de l'État régalien pour s'introduire dans notre pays et assassiner nos concitoyens".

"C'est ça la réalité mais on n'a pas le droit de le dire", s'est-il indigné dans son discours de clôture des universités d'été de son mouvement politique.

Selon lui, "l'ensemble des attentats depuis des années dans notre pays, des attaques, des égorgements, sont toujours le fait des mêmes spécimens, c'est ça la réalité!" 

Ironisant, sous les rires des militants, sur les appels à ne pas faire d'amalgame, il a ajouté: 

"Il se trimbale avec un couteau de 30 centimètres, il vient assassiner nos concitoyens parce qu'ils sont différents, c'est un nouveau fascisme", qu'il a qualifié ensuite de "fascisme vert".

[...]

En savoir plus sur actu.orange.fr


Sur le même thème lire aussi:

➜ Nicolas Dupont-Aignan : « Un islamo-gauchisme antisémite règne sur la France »

1 commentaire:

  1. Oui Mr Dupont Aignan,vous dites clairement ce que les politiques refusent d'admettre. L'islam a déclaré la guerre à l'europe,et profite de l'immigration pour mieux s'installer dans nos pays

    RépondreSupprimer

Articles à lire aussi