Peuple de France : Nantes: tabassés et volés par deux « mineurs isolés étrangers »

samedi 7 septembre 2019

Nantes: tabassés et volés par deux « mineurs isolés étrangers »

Ce type d’agression devient « malheureusement de plus en plus courant », regrette un policier nantais.

Ce type d’agression devient « malheureusement de plus en plus courant », regrette un policier nantais. 


Allée Duguay-Trouin, face à la place du Commerce, trois jeunes, deux hommes de 21 et 29 ans et la petite amie de l’un d’eux qui rentraient chez eux ont été tabassés et dépouillés par cinq jeunes gens d’origine maghrébine, sous l’œil des caméras de vidéo-surveillance municipale, pour un « regard de travers », ce 4 septembre vers 1 h du matin.

Les auteurs présumés, qui se disent âgés de 15 et de 16 ans ont été interpellés en milieu d’après-midi place du Commerce, le 4 septembre, à leur point de ralliement habituel. Un couteau a été retrouvé sur eux. Ils ont volé à leurs victimes leurs sacs, couteaux et chaussures de marque. Les deux frères ont aussi reçu chacun un coup de couteau dans les fesses – l’un d’eux a eu 11 points de suture et 15 jours d’ITT. Les smartphones volés ont été retrouvés.

Ce type d’agression est « de plus en plus courant et souvent pratiqué par les soi-disant mineurs isolés, qui sont ni mineurs ni isolés, mais savent qu’en se disant mineurs, ils ne risquent rien », relève un policier nantais. 

« Dans d’autres villes les juges ne sont pas crédules, ici ils sont crus sur parole, malgré les évidences ; ceux qui en souffrent ce sont les fêtards, même quand ils rentrent en groupe. Ils demandent une clope puis prennent acte du refus pour monter dans les tours, plus tard dans la nuit ils peuvent s’énerver tous seuls, d’autant qu’ils se droguent, boivent et sont souvent dans des états seconds. La seule façon de s’en prémunir est d’éviter Commerce et la Petite Hollande, dès que la nuit tombe ». 

Selon nos informations, des patrouilles de nuit seront mises en place d’ici peu au commissariat Olivier de Clisson, « comme ça il y aura des effectifs en ville la nuit, c’est le principal mais ça ne suffira pas ».

Louis Moulin pour breizh-info.com


Sur le même thème lire aussi:

➜ Nantes : les viols de rue se multiplient, les autorités ferment les yeux

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Articles à lire aussi