Peuple de France : Contrôles à répétition, amendes, garde à vue, les militants pro-migrants "harcelés" par la police dans les Alpes

jeudi 5 septembre 2019

Contrôles à répétition, amendes, garde à vue, les militants pro-migrants "harcelés" par la police dans les Alpes

Selon l'ONG Human Rights Watch, les militants sont soumis à une multiplication de contrôles policiers, en particulier lors de maraudes.

Selon l'ONG Human Rights Watch, les militants sont soumis à une multiplication de contrôles policiers, en particulier lors de maraudes.


Les policiers français usent d'"harcèlement" et d'"intimidation" pour "entraver les activités humanitaires" des militants pro-migrants à la frontière franco-italienne, dénonce l'ONG Human Rights Watch (HRW) dans un rapport publié jeudi 5 septembre.


"Systématiquement, lorsqu'on part en maraude à Montgenèvre (commune limitrophe de l'Italie, ndlr), il y a des contrôles (...), souvent plusieurs fois dans la soirée", raconte un bénévole cité dans le rapport, qui porte sur une enquête réalisée entre janvier et juillet 2019. 

Les policiers, dénoncent les militants interrogés par l'ONG, procèdent à des contrôles ciblés. "J'ai baissé la vitre", se souvient l'un d'eux, "et le policier m'a dit: 'Ah, t'es de retour, elle est où ta voiture ?'", citant la marque et le modèle précis. "Quand je lui ai dit que je ne voyais pas de quoi il parlait, il m'a répondu: 'Arrête de te foutre de notre gueule, on sait que tu étais là tout l'été'"


[...]

En savoir plus sur francetvinfo.fr


Sur le même thème lire aussi:

➜ La violente charge de Zineb El Rhazoui contre les immigrés

➜ «Ces jeunes ont osé défendre notre frontière»: la condamnation de Génération identitaire fait réagir

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Articles à lire aussi