Peuple de France : Marseille : dégradations antichrétiennes à répétition…

mardi 3 septembre 2019

Marseille : dégradations antichrétiennes à répétition…

Reçu, le 30 août dernier, cette note préoccupante d’un lecteur marseillais que je remercie. Le mistral me semble devoir être mis hors de cause dans cette accumulation de dégradations…

Reçu, le 30 août dernier, cette note préoccupante d’un lecteur marseillais que je remercie. Le mistral me semble devoir être mis hors de cause dans cette accumulation de dégradations…



"Des dégradations ont été constatées dans divers arrondissements de la ville de Marseille depuis plusieurs mois.
Sur l’image (ci-dessous), la statue de Notre-Dame, à l’angle des rues Montgrand et de Rome, a les mains sectionnées. C’est impossible qu’autant de statues se dégradent simultanément d’elles-mêmes (mains, bras, couronnes, Enfant Jésus décapité…) à l’occasion de restaurations ou non des façades. Un exemple : la couronne de la statue de Notre-Dame-de-Confession au coin de la rue Sainte a été brisée. Cela n’émeut personne. J’ai signalé toutes ces dégradations au comité du Vieux-Marseille qui a l’air peu “concerné” (il m’a demandé de faire moi-même mon rapport – sans vouloir en parler à la précédente assemblée générale – à la centrale des comités de quartiers qui m’a renvoyé au responsable du patrimoine de la ville de Marseille qui ne peut – ou ne veut ? – rien faire. Il s’agit de statues inventoriées mais non classées, tributaires des propriétaires et syndic des immeubles. Des ouvrages ont été écrits sur ce patrimoine religieux unique que l’on veut faire disparaître.

Crédit: christianophobie.fr


Je vous signale que je suis intervenu auprès d’ouvriers (musulmans entre autres) qui montaient un échafaudage le long d’une façade portant une statue de saint Joseph avec l’Enfant Jésus, leur demandant de veiller à l’intégrité de la statue. Le lendemain, l’échafaudage était monté, mais l’enfant Jésus avait ses bras sectionnés. Je l’ai signalé à la directrice (il s’agit d’un foyer pour jeune fondé par l’abbé Jean-Baptiste Fouque) qui a fait tout de suite le nécessaire pour remettre la statue en état.

Ces dégradations correspondent tout à fait à l’atmosphère antichrétienne qui s’est installée dans la ville depuis un certain temps sur fond d’islamisme, de laïcisme, d’indifférence, d’hypocrisie, de lâcheté et de foot…

Je pense aussi au calvaire souillé de peinture rouge dans le quartier de la Croix-Rouge [voir ici]

Je vous signale aussi des dégradations et des vols à répétitions dans les cimetières."



Cet édito est à titre informatif seulement. Les points de vue exposés dans ce texte représentent uniquement l'opinion de l'auteur et nullement la rédaction de peupledefrance.com


Sur le même thème lire aussi:

1 commentaire:

Articles à lire aussi