Peuple de France : Hongrie : Orban préside un «sommet démographique» international et défend les «valeurs chrétiennes»

samedi 7 septembre 2019

Hongrie : Orban préside un «sommet démographique» international et défend les «valeurs chrétiennes»

Le président hongrois a organisé à Budapest un événement visant à exalter les valeurs «de la famille traditionnelle». Des responsables politiques et religieux étrangers ont fait le déplacement depuis les Amériques, l'Afrique ou l'Australie.
Viktor Orban

Le président hongrois a organisé à Budapest un événement visant à exalter les valeurs «de la famille traditionnelle». Des responsables politiques et religieux étrangers ont fait le déplacement depuis les Amériques, l'Afrique ou l'Australie.


Le Premier ministre hongrois, Viktor Orban, a présidé le 5 septembre une réunion internationale
visant à promouvoir «le modèle de la famille traditionnelle» devant un parterre de personnalités venues du Brésil, des Etats-Unis, d'Afrique et d'Europe de l'Est, rassemblés pour encourager la natalité au nom des «valeurs chrétiennes».


Le dirigeant souverainiste hongrois a notamment appelé à «inscrire dans la Constitution» les politiques «pro-famille» afin de contrecarrer l'effet de décisions de justice qui peuvent être, selon lui, «anti-famille». La Hongrie a progressivement mis en place, depuis 2010, une politique nataliste parmi les plus volontaristes des pays occidentaux. Une «condition du succès [de cette politique] est la résurgence du christianisme en Europe», a notamment estimé Viktor Orban, qui a poursuivi : 

«Si nous acceptons l'immigration comme une solution, alors nous contribuons au remplacement des populations.» Il a aussi qualifié «d'idiote» et de «contre-nature» l'idée d'avoir moins d'enfants pour sauver le climat sur terre. 


[...]

En savoir plus sur francais.rt.com


Sur le même thème lire aussi:

➜ Hongrie. Viktor Orban veut construire « une démocratie chrétienne » et annonce un renforcement des lois contre l'immigration

➜ Hongrie. Viktor Orbán, la natalité plutôt que l’immigration : « Pour nous, accepter la migration équivaut à déposer les armes »

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Articles à lire aussi