Peuple de France : Gilets jaunes : tensions et arrestations pour la reprise du mouvement

dimanche 8 septembre 2019

Gilets jaunes : tensions et arrestations pour la reprise du mouvement

Un appel ” national “ à manifester à Montpellier avait été lancé par les Gilets jaunes, estimés entre 2 000 et 3 000. Des dizaines d’interpellations ont eu lieu.

Un appel ” national “ à manifester à Montpellier avait été lancé par les Gilets jaunes, estimés entre 2 000 et 3 000. Des dizaines d’interpellations ont eu lieu.


À Montpellier, les tensions se sont essentiellement concentrées dans le centre-ville, notamment aux abords de la gare Saint-Roch.


Plus de 500 « blacks-bloc » ont été comptabilisés par la préfecture. Celle-ci a fait état d’une voiture de police incendiée, mais sans occupants. Elle affirme que les manifestants auraient ouvert la porte du véhicule pour y jeter un cocktail Molotov. À Rouen (Seine-Maritime), des heurts ont également éclaté où seules deux interpellations ont eu lieu : 

« Les manifestants ont jeté des projectiles sur les forces de l’ordre. Des sommations ont été faites et il y a eu l’utilisation de gaz lacrymogènes en réponse aux jets de projectiles, les manifestants ont été éconduits et remis à l’extérieur du périmètre », détaille la préfecture dans des propos rapportés par Sud-Ouest. 

Dans le reste de la France, Bordeaux (Gironde) et Toulouse (Haute-Garonne)  ont respectivement accueilli entre 400 et 500 gilets jaunes, comme le relève La Dépêche. A De l’autre côté de la France, à Lille (Pas-de-Calais), entre 700 et 1 500 personnes défilaient dans les rues, remarque France Bleu Nord.  

[...]

En savoir plus sur valeursactuelles.com


Sur le même thème lire aussi:

➜ Pour les gilets jaunes, "Macron ne sait pas ce qui l'attend à la rentrée !"

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Articles à lire aussi