Peuple de France : "Notre action n’est pas à la hauteur" : nouvelle défection chez LREM

mardi 10 septembre 2019

"Notre action n’est pas à la hauteur" : nouvelle défection chez LREM

La députée Albane Gaillot claque la porte du parti présidentiel. L’élue regrette l’absence de démocratie interne et les manquements en matière d’environnement et de justice sociale.

La députée Albane Gaillot claque la porte du parti présidentiel. L’élue regrette l’absence de démocratie interne et les manquements en matière d’environnement et de justice sociale.


Ils sont désormais quatre à être apparentés. Quatre à prendre leurs distances avec le groupe LREM à l’Assemblée nationale.
Ce lundi 9 septembre, la députée du Val-de-Marne Albane Gaillot a décidé de se mettre en retrait du parti présidentiel, tout en restant dans le parti en tant qu’apparentée, rapporte France 3 Ile-de-France

Albane Gaillot dénonce également le manque de démocratie interne :

« Nous avions promis de changer les manières de faire, de garantir plus de transparence et d’efficacité, toujours dans le respect de notre diversité ». Mais « si les têtes ont changé, les règles de la maison sont restées les mêmes ». 

L’élue du Val-de-Marne regrette aussi une « action » qui « n’est pas à la hauteur » de la part du gouvernement. Elle pointe du doigt notamment la crise des « gilets jaunes ». 

« Nous ne sommes pas parvenu.e.s à faire face à cette crise […] nous n’avons pas suffisamment écouté la colère des Français », avance-t-elle.

[...]

En savoir plus sur valeursactuelles.com


Sur le même thème lire aussi:

➜ Un député LREM visé par une enquête pour harcèlement sexuel

➜ Municipales : les militants dénoncent l'autoritarisme chez LREM et lancent leur courant interne

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Articles à lire aussi