Peuple de France : Quand Yann Moix publiait dans un magazine antisémite

lundi 26 août 2019

Quand Yann Moix publiait dans un magazine antisémite

L'Express a retrouvé des publications ouvertement négationnistes dans lesquelles, le romancier Yann Moix a publié des dessins. Selon lui, il voulait juste se faire connaître.

L'Express a retrouvé des publications ouvertement négationnistes dans lesquelles, le romancier Yann Moix a publié des dessins. Selon lui, il voulait juste se faire connaître.


L'Express a retrouvé trois publications de jeunesse de l'écrivain de nature ouvertement antisémites et négationnistes.


Elles datent de 1989-90, années durant lesquelles Yann Moix était étudiant à Sup de Co Reims, avant d'intégrer Sciences Po. 

Le titre du magazine qui était vendu dix francs était Ushoahia, avec une étoile de David sur le "i". Un jeu de mots sur Ushuaïa, la célèbre émission alors animée par Nicolas Hulot, et la Shoah. La couverture du numéro 1 représente  un déporté jouant de la guitare devant des fours crématoires et de nombreux cadavres. Dès les premières pages, l'antisémitisme ne laisse plus de place au doute.

Le jeune Yann Moix a fait attention de ne rien signer, mais L'Express s'est également procuré des dessins qu'il avait cette fois signé à la même époque et que certains de ses camarades ont conservés. Le doute ne serait pas possible. 

De son côté, le principal intéressé reconnaît avoir dessiné pour ce magazine, mais assure n'avoir jamais rien écrit. Et si son écriture est reconnaissable, c'est juste qu'il a recopié les textes de ses camarades parce qu'il avait la plus belle écriture. Trente ans plus tard, il s'explique de cette manière : « Je m'ennuyais. Je rêvais, alors, de placer mes dessins dans Hara-Kiri, un journal à l'humour très noir, dirigé par le professeur Choron et Cavanna. Je vénérais Choron (...)  Je cherchais sans doute à la fois à me désennuyer, à exister, à me faire remarquer.....

En revanche, il assure n'avoir jamais été antisémite. « Je souhaitais simplement, par le choix de sujets tabous, comme la Shoah, les myopathes, l'abbé Pierre ou la faim dans le monde, choquer les gens qui me liraient. Je me fichais alors du sujet », explique-t-il encore.

[...]

En savoir plus sur valeursactuelles.com


Sur le même thème lire aussi:

➜ Yann Moix condamné en appel pour avoir qualifié Renaud Camus d'« antisémite »

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Articles à lire aussi