Peuple de France : Tablettes pour détenus : la colère des gardiens de la prison de Toulouse-Seysses

vendredi 16 août 2019

Tablettes pour détenus : la colère des gardiens de la prison de Toulouse-Seysses

L'administration pénitentiaire teste le déploiement de tablettes, connectées à internet, dans plusieurs établissements. Le syndicat FO de Toulouse-Seysses exprime sa colère.
L'administration pénitentiaire teste le déploiement de tablettes, connectées à internet, dans plusieurs établissements. Le syndicat FO de Toulouse-Seysses exprime sa colère.

Nicole Belloubet veut équiper les détenus de terminaux numériques.


Des tests sont en cours à Dijon (Côte d'Or), Nantes (Loire-Atlantique) et Meaux (Seine-et-Marne). Des tablettes permettent aux détenus d'accéder à un intra-internet. L'objectif, pour le ministère de Justice, est qu'en 2022, 100% des relations entre l'administration et les 50 144 cellules de France passent par le net.

Le budget (global) pour l'amélioration numérique des prisons est de 530 millions d'euros.

Pour le syndicat FO de la prison Toulouse-Seysses, l'effort financier passe mal. 

« On préfère s’occuper des détenus que des surveillants qui y bossent de jour comme de nuit » estime le syndicat. 

[...]

En savoir plus sur france3-regions.francetvinfo.fr


Sur le même thème lire aussi:

➜ Prison : après les téléphones, des ordinateurs dans les cellules

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Articles à lire aussi