Peuple de France : Migrants: le successeur de l'Aquarius prend le large pour sa première mission de sauvetage

lundi 5 août 2019

Migrants: le successeur de l'Aquarius prend le large pour sa première mission de sauvetage

Le navire est parti dimanche soir du port de Marseille. Il devrait atteindre la principale zone de naufrage, la Méditerranée centrale, en deux à trois jours.
Le navire est parti dimanche soir du port de Marseille. Il devrait atteindre la principale zone de naufrage, la Méditerranée centrale, en deux à trois jours.

Le navire est parti dimanche soir du port de Marseille. Il devrait atteindre la principale zone de naufrage, la Méditerranée centrale, en deux à trois jours.


Le nouveau bateau affrété par SOS Méditerranée et Médecins sans Frontières, l'Ocean Viking, entame dimanche sa première mission de sauvetage au large de la Libye, malgré l'incertitude autour des ports d'accueil et de la fermeture des eaux italiennes.

Pour sa première campagne de l'année, après l'abandon en décembre 2018 de l'Aquarius, privé de pavillon, SOS Méditerranée, dont le navire a quitté Marseille à 22H, ne doute pas de devoir secourir de nombreux candidats au départ.

Côté politique, le ministre italien de l'Intérieur, Matteo Salvini, a signé deux nouveaux arrêtés interdisant aux bateaux humanitaires de pénétrer dans les eaux territoriales italiennes: au moins 164 migrants, dont des femmes, des enfants, secourus par des ONG espagnole, ProActiva, et allemande, Sea-Eye, étaient toujours bloqués en mer vendredi.

[...]

En savoir plus sur bfmtv.com


Sur le même thème lire aussi:


2 commentaires:

  1. il faut voire qui finance l'aide aux passeurs "aquarius" , oui y a du monde et beaucoup localisé en france , y aurait la fondation abbé pierre qui devrait s'appeler le mollah pierre .

    RépondreSupprimer
  2. ONG et SOS MEDITERRANEE sont des assassins de la France et l'Europe. Sont ils au moins conscients du désastre humain qui aura lieu à force d'accueillir des gens qui ne rapportent rien sinon la déchéance humaine.

    RépondreSupprimer

Articles à lire aussi