Peuple de France : Mécontent des conditions d'hébergement au fort de Brégançon, un garde du corps de Macron renvoyé à Paris

dimanche 25 août 2019

Mécontent des conditions d'hébergement au fort de Brégançon, un garde du corps de Macron renvoyé à Paris

À l'occasion des vacances du président au fort varois, un gendarme de la Garde républicaine s'est plaint des conditions d'hébergement de ses hommes.

À l'occasion des vacances du président au fort varois, un gendarme de la Garde républicaine s'est plaint des conditions d'hébergement de ses hommes. 


Selon ce que révèle Le Point dans ses indiscrets, jeudi 22 août, le gendarme de la Garde républicaine en charge de la sécurité du fort de Brégançon, à l'occasion des vacances du président, a été renvoyé à Paris après s'être plaint des conditions d'hébergement de son unité.

Les hommes de celui qui est surnommé « Mike » étaient logés dans un hôtel réquisitionné où « la climatisation est restée en panne durant deux jours », selon l'hebdomadaire. La décision de son retour a été prise par le colonel de gendarmerie Benoît Ferrand, chef de la sécurité d’Emmanuel Macron. « Il aurait mal digéré que le chef de l’État lui demande des explications », poursuit le magazine, qui précise pourtant que « Mike » est « l’épaule » du président à l'Élysée, « son officier de sécurité le plus proche ». « Pas de syndicaliste chez nous ! », a par ailleurs commenté un haut-placé à la gendarmerie.

[...]

En savoir plus sur valeursactuelles.com


Sur le même thème lire aussi:

➜ Des "gilets jaunes" ont tenté d'entrer au Fort de Brégançon

1 commentaire:

  1. Pourtant,il avait droit à la piscine.Ah non ? Le pôvre,il a oublié que son statut de militaire pourrait lui réserver bien d'autres conditions plus spartiates.Et maintenant,ça lui pend au nez.

    RépondreSupprimer

Articles à lire aussi