Peuple de France : De jeunes filles Belges menacées de mort pour leur tenue vestimentaire au Maroc

mercredi 7 août 2019

De jeunes filles Belges menacées de mort pour leur tenue vestimentaire au Maroc

Vêtues d’un short sur un chantier dans le sud du pays, de jeunes filles belges ont été menacées de décapitation.
Vêtues d’un short sur un chantier dans le sud du pays, de jeunes filles belges ont été menacées de décapitation.

Un village à proximité de Taroudant, dans le sud du Maroc, a été le théâtre d’une scène effroyable. Comme l’indique Le Point, un groupe de jeunes filles belges, travaillant bénévolement sur un chantier, en liaison avec une association locale, a été violemment pris à parti en raison de leur tenue vestimentaire. Vêtues de short, elles ont en effet reçu des menaces de mort. Un instituteur de 26 ans a lancé un appel à la décapitation en écho de l'assassinat de deux touristes scandinaves perpétré en 2018 par des Marocains radicalisés au nom du groupe État islamique. Dans un communiqué relayé par Le Point, la Sûreté marocaine (DGSN) a précisé que l’individu a été arrêté lundi pour « avoir publié sur Facebook un message haineux ».

[...]

En savoir plus sur valeursactuelles.com


Sur le même thème lire aussi:


3 commentaires:

  1. alors les belges on se laisse dominer

    RépondreSupprimer
  2. Le coran il y en a plein le C... Et nous en France on doit accepter leur tenues vestimentaires d'un autre age sans broncher. Ces sauvages sont la pire des maladies existant dans le monde. Ils veulent vivre comme au moyen age,et bien ,restez chez vous et arrétez d'emmerder les europeens,Français en tête. Il y en a marre de se plier à leurs exigences Le voile, le hiqab,les djellabas,le hallal,CA SUFFIT.C est simple de pondre une loi pour interdire,tous ces accoutrements d'un autre age. Nous sommes dans un monde civilisé,je ne veut pas revenir en arriére.,à cause de leur désidératas.

    RépondreSupprimer
  3. Vous avez raison seulement nos gouvernants ne pensent pas comme nous alors il sera difficile de voir le jour de lois pour que la France redevienne ce qu'elle n'aurait jamais du abandonné

    RépondreSupprimer

Articles à lire aussi