Peuple de France : G7 à Biarritz : 119 gardes à vue, une cinquantaine de poursuites

vendredi 30 août 2019

G7 à Biarritz : 119 gardes à vue, une cinquantaine de poursuites

"Une cinquantaine de cas seront audiencés devant le tribunal jusqu’au mois de décembre", indique le procureur de la République à Bayonne.

"Une cinquantaine de cas seront audiencés devant le tribunal jusqu’au mois de décembre", indique le procureur de la République à Bayonne.


La tenue du sommet du G7 à Biarritz et du contre-sommet a donné lieu, entre le 19 et le 26 août, à 119 gardes à vue qui ont été ou seront suivies d’une cinquantaine de poursuites judiciaires, a indiqué ce jeudi le parquet de Bayonne.

Au total, ce sont 168 interpellations qui ont eu lieu avant et pendant le sommet des chefs d’Etat, dans les villes de Bayonne, Urrugne ou Hendaye principalement, a indiqué le procureur de la République à Bayonne, Samuel Vuelta-Simon. "Les manifestants ont pu s’exprimer et il n’y a pas eu de casse ou blessés", s’est par ailleurs félicité le magistrat.


Parmi les interpellations, "16 personnes ont fait l’objet de mesures d’éloignement car sous le coup d’interdiction de territoire français et d’autres avaient déjà des peines à exécuter, applicables immédiatement", a-t-il détaillé.

"Une cinquantaine de cas seront audiencés devant le tribunal jusqu’au mois de décembre", a ajouté Samuel Vuelta-Simon, pour des cas notamment de "participation à un groupement en vue de commettre des dégradations ou des violences", de "violences et outrage sur personnes dépositaires de l’autorité publique" ou de "transport et port d’arme".

[...]

En savoir plus sur sudouest.fr


Sur le même thème lire aussi:


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Articles à lire aussi