Peuple de France : Lyon: craignant l'opposition des riverains, un centre de déradicalisation ouvre discrètement

mardi 6 août 2019

Lyon: craignant l'opposition des riverains, un centre de déradicalisation ouvre discrètement

La structure a été lancée en juillet par la Direction de l’administration pénitentiaire (DAP), qui craignait l'opposition des riverains.
La structure a été lancée en juillet par la Direction de l’administration pénitentiaire (DAP), qui craignait l'opposition des riverains.

Dimanche 4 août, le JDD révélait que la Direction de l’administration pénitentiaire (DAP), a ouvert un nouveau centre de déradicalisation à Lyon en juillet.


C'est le troisième de ce type en France, après ceux qui ont vu le jour à Paris en 2016 et à Marseille en 2018.

La structure, qui consiste en des locaux en ville et non pas en des enceintes fermées, a ouvert ses portes dans la discrétion, la DAP ayant redouté l'opposition des riverains. Objectif du programme de l'entité, nommé « Pairs », pour programme d’accueil individualisé et de réaffiliation sociale : suivre des condamnés radicalisés à leur sortie de prison. 

[...]

En savoir plus sur valeursactuelles.com


Sur le même thème lire aussi:

➜ À partir de 2019, 258 terroristes auront purgé leur peine et se retrouveront dans nos rues

2 commentaires:

  1. Déradicaliser un assassin,c'est essayer de remettre en état un cinglé. Ces gens là sont perturbés à vie,et aucun reméde ne les remets dans le droit chemin. Encore une perte d'argent inutile. Il faut expulser .Il y en a marre de nourrir des sauvages et mineurs isolés,qui non seulement coutent une fortune au contribuable,mais de plus ils foutent la merde.

    RépondreSupprimer
  2. il faut expliquer cela à ceux qui continuent de voter pour la mondialisation, la submersion migratoire etc...

    RépondreSupprimer

Articles à lire aussi