Peuple de France - Revue de presse française et internationale: Meurtre de Sarah Halimi : le suspect pourrait échapper au procès

dimanche 14 juillet 2019

Meurtre de Sarah Halimi : le suspect pourrait échapper au procès

Vendredi 12 juillet, selon “Le Parisien”, les juges d'instruction ont estimé qu'il y avait “des raisons plausibles” de conclure à l'abolition du discernement de Kobili Traoré, le principal suspect du meurtre de Sarah Halimi en avril 2017.
Vendredi 12 juillet, selon “Le Parisien”, les juges d'instruction ont estimé qu'il y avait “des raisons plausibles” de conclure à l'abolition du discernement de Kobili Traoré, le principal suspect du meurtre de Sarah Halimi en avril 2017.

Il aurait « tué le sheitan » sous l'effet d'une « bouffée délirante aigüe ».
Après le meurtre de Sarah Halimi - femme juive de 65 ans - le 4 avril 2017, les juges d'instruction en charge du dossier ont rendu leur ordonnance dans le dossier, selon Le Parisien. Cette dernière établit qu'il a « des raisons plausibles » de conclure à l'abolition du discernement - soit son irresponsabilité pénale - de Kobili Traoré, principal suspect dans cette affaire.

« Les juges s’en remettent néanmoins à la chambre de l'instruction », ajoute le journal, impliquant que c'est désormais la cour d'appel qui devrait déterminer s'il y a eu lieu, ou non, de renvoyer l'homme de 29 ans devant la cour d'assises. « Les magistrates ont également écarté le caractère antisémite de ce crime », mentionne aussi le quotidien.

« J'ai tué le sheitan », avait déclaré Kobili Traoré au moment des faits, récitant des sourates du Coran. Selon les sept médecins qui ont étudié son cas, il était atteint d'une « bouffée délirante aigüe » lors du meurtre.

[...]

En savoir plus sur valeursactuelles.com


Sur le même thème lire aussi:

Aucun commentaire:

Articles à lire aussi