Le Peuple: Loire-Atlantique. Le Département va donner 500 000 € pour aider des migrants

samedi 6 juillet 2019

Loire-Atlantique. Le Département va donner 500 000 € pour aider des migrants

Le Département de Loire-Atlantique va faire un don de 500 000 € à l’association pro-migrants SOS Méditerranée, qui a notamment fait parler d’elle lors de l’épisode de l’Aquarius.
Le Département de Loire-Atlantique va faire un don de 500 000 € à l’association pro-migrants SOS Méditerranée, qui a notamment fait parler d’elle lors de l’épisode de l’Aquarius.

Philippe Grosvalet, le président socialiste du Conseil départemental de Loire-Atlantique, a visiblement plus d’empathie pour les associations favorables à l’immigration extra-européenne que pour celles militant en faveur de la réunification bretonne.


Durant ces derniers mois, nous avons régulièrement relaté les frasques du patron du Département au sujet de la pétition portée par l’association Bretagne Réunie. Une séquence dont nous retiendrons principalement la mauvaise foi et le cynisme de Philippe Grosvalet.


Mais celui-ci sait aussi se montrer beaucoup plus magnanime lorsqu’il s’agit d’apporter son soutien à des entités pro-migrants. Lors d’une visite à l’exposition La Mer XXL à Nantes mercredi 3 juillet, il a annoncé que le Département allait verser 500 000 € à l’association SOS Méditerranée dont le navire Aquarius est immobilisé depuis décembre 2018 par la justice Italienne. Les contribuables locaux émettant quelques réserves sur le véritable rôle de l’ONG apprécieront…



« On ne distingue ni la nationalité, ni la couleur de peau »


Philippe Grosvalet a par ailleurs expliqué que la somme apportée à SOS Méditerranée se justifiait « face à la catastrophe humanitaire » qui se joue en Méditerranée où « au moins 20 000 personnes ont péri ces 5 dernières années ». Le président du Conseil départemental veut également « entraîner les collectivités locales, les petites et les grandes » à apporter leur soutien financier aux ONG pro-migrants. Le tout au nom du devoir « universel » d’assistance en mer. Selon lui, « sauver des vies en mer, ça s’adresse à tous les humains. On ne distingue ni la nationalité, ni la couleur de peau ».


SOS Méditerranée compte utiliser ces 500 000 euros pour reprendre la mer au plus vite pour aller secourir les migrants qui sont toujours nombreux à tenter la traversée pour fuir la Libye. L’Aquarius, son navire de sauvetage est immobilisé depuis décembre par la justice Italienne.

Enfin, le Département de Loire-Atlantique attribuera aussi 500 000 € à la SNSM (Société nationale de sauvetage en mer). Qui devrait utiliser une grande partie de la somme pour son pôle de formation des sauveteurs de Saint-Nazaire. La SNSM, dont la précarité financière et les limites du caractère bénévole de son activité ont été au coeur de l’actualité lors du drame des Sables-d’Olonne au début du mois de juin, est donc mise au même niveau de priorité qu’une ONG pro-migrants par Philippe Grosvalet.

Pour rappel, SOS Méditerranée a été au cœur de différentes affaires liées au passage de migrants extra-européens. Du non-respect des consignes des gardes-côtes libyens en passant par des accusations liées à son financement :














Source: breizh-info.com


Sur le même thème lire aussi:

➜ Violence, agressivité, en Belgique, une famille ne veut plus accueillir les migrants

1 commentaire:

Articles à lire aussi