Peuple de France : François de Rugy accusé à son tour de louer un logement social

vendredi 12 juillet 2019

François de Rugy accusé à son tour de louer un logement social

Selon « Mediapart », le ministre de la transition écologique possède, comme son ancienne directrice de cabinet, un logement à vocation sociale.
Selon « Mediapart », le ministre de la transition écologique possède, comme son ancienne directrice de cabinet, un logement à vocation sociale.

Alors que le ministre de la transition écologique pensait avoir sauvé son poste après un entretien avec le premier ministre ce jeudi 11 juillet, Mediapart a publié de nouvelles accusations.
Le journal en ligne affirme que François de Rugy loue, comme son ancienne directrice de cabinet (limogée pour cette raison), un logement à vocation sociale en Loire-Atlantique.

Les auteurs de l’article accusent le ministre d’Etat de louer depuis juillet 2016 un appartement social dans la commune d’Orvault pour 531 euros par mois alors que ses revenus seraient bien au-dessus du plafond défini pour ce type de logement. De plus, il ne s’agit pas de sa résidence principale, ce qui contrevient aux règles des logements à vocation sociale.

« L’appartement, un T2 de 48 m², a été acheté dans le cadre du dispositif d’investissement locatif Scellier social (dit « intermédiaire »), qui ouvrait droit, avant sa suppression, à une réduction d’impôt de 18 % sur les logements loués à des prix inférieurs au marché », écrit Médiapart.

D’après eux, « le plafond de revenus des baux conclus en 2016 était de 34 790 euros » alors que le ministre aurait « fourni au bailleur un avis d’impôt 2015 faisant état de revenus imposables de 47 958 € en 2014 ».

[...]

En savoir plus sur lemonde.fr


Sur le même thème lire aussi:


Aucun commentaire:

Articles à lire aussi