Peuple de France : Actes antichrétiens: «L’omerta est surtout le fait de salonards parisiens», selon Myard

samedi 6 juillet 2019

Actes antichrétiens: «L’omerta est surtout le fait de salonards parisiens», selon Myard

Vols, profanations, incendies… les églises de France sont de plus en plus la cible de dégradations et profanations. Dernièrement dans l’Eure, l’orgue d’une église a été incendié, ainsi que l’autel. Alors que les actes antichrétiens n’ont jamais été aussi nombreux, seule une minorité de politiques et de médias s’en émeuvent.
Vols, profanations, incendies… les églises de France sont de plus en plus la cible de dégradations et profanations. Dernièrement dans l’Eure, l’orgue d’une église a été incendié, ainsi que l’autel. Alors que les actes antichrétiens n’ont jamais été aussi nombreux, seule une minorité de politiques et de médias s’en émeuvent.

En début de semaine, la députée Les Républicains (LR) Valérie Boyer paraît bien seule à l’Assemblée lorsqu’elle évoque une «sorte d’épidémie d’incendies […] et de dégradations» d’églises dans le pays.


En effet, le sujet semble peu mobiliser tant la classe politique que les médias. Si les provocations à la charcuterie porcine, visant les mosquées (ou future mosquée), font régulièrement les titres de la presse française, seuls quelques titres régionaux (ou les antennes locales de médias nationaux comme France 3 ou France Inter) ont évoqué les deux incendies «probablement volontaires» qui ont touché en l’espace de quatre jours l’église Saint-Lô de Bourg-Achard (Eure). Le dernier en date dans cet édifice classé, dimanche 30 juin, a provoqué la destruction totale de l’orgue du XIe-XIIe siècle. Une dégradation volontaire qui s’inscrit dans une longue lignée d’actes christianophobes, puisque le ministère de l’Intérieur en recense un millier pour 2018.




Valérie Boyer réitérait son souhait qu’une «mission» soit mise en place afin d’évaluer l’ampleur des dégradations des lieux cultuels en France, «toutes religions confondues», précisait-elle. «Il serait temps qu’à la fois on arrive à le restaurer et que d’autre part on sache quelles sont les personnes qui volontairement– et pour quels motifs– les dégradent», conclut l’élue. Des paroles qu’approuve Jacques Myard, maire LR de Maisons-Laffitte, commune dont l’église avait d’ailleurs été profanée début février.

«Il existe malheureusement en France une certaine omerta sur les agressions contre les églises et les chrétiens», regrette-t-il, avant d’ajouter qu’«en revanche, je suis navré de dire que dès qu’il y a un début de violence –absolument illégitime et qui doit être condamné– à l’égard d’autres cultes et religions, cela prend une très grande ampleur.»

«L’omerta est surtout le fait d’un certain nombre de salonards parisiens, qui ont pris fait et cause pour des minorités. À leurs yeux, les minorités sont des victimes plus que des agresseurs, en l’occurrence. Eh bien, c’est une erreur. Il y a un moment, cela suffit! Il y a véritablement une remise en cause de l’ordre public au sens noble du terme par un certain nombre de fanatismes religieux et bien nous devons réagir, appliquer nos lois et expulser ceux et celles qui ne veulent pas vivre les normes françaises, les principes français d’égalité des sexes, etc. C’est aussi simple que cela!»


[...] 

En savoir plus sur sputniknews.com


Sur le même thème lire aussi:


1 commentaire:

Anonyme a dit…

pour un terroriste prendre paris c'est la capitulation de la france , y pas plus simple , bougnoule va ...........

Articles à lire aussi