Peuple de France : Violences contre Sébastien Chenu (RN) : quatre militants CGT relaxés

jeudi 6 juin 2019

Violences contre Sébastien Chenu (RN) : quatre militants CGT relaxés

Le député RN assurait avoir reçu "des coups au visage, au bras et aux jambes", lors d'une manifestation organisée par la CGT Métallurgie, en mars 2018 à Valenciennes.
Le député RN assurait avoir reçu "des coups au visage, au bras et aux jambes", lors d'une manifestation organisée par la CGT Métallurgie, en mars 2018 à Valenciennes.

Quatre syndicalistes de la CGT, poursuivis pour "violences en réunion" à l'encontre du député Rassemblement national (RN) du Nord Sébastien Chenu, ont été relaxés mercredi par le tribunal correctionnel de Valenciennes, a appris l'AFP auprès des avocats.



Les quatre militants étaient soupçonnés d'avoir violemment exclu l'élu RN d'une manifestation organisée en mars 2018 à Valenciennes par la CGT Métallurgie. Dès le début de ce rassemblement, visant à protester contre les fermetures d'usines, les suppressions de postes et délocalisations et à réclamer une meilleure convention collective, Sébastien Chenu avait été prié de partir, avait été bousculé et s'était retranché dans une agence de voyages. Une dizaine de policiers étaient intervenus pour le protéger.


[...]

En savoir plus sur europe1.fr


Sur le même thème lire aussi:

➜ Sébastien Chenu: «Emmanuel Macron doit des excuses aux Français»

➜ Video. L'Etat "donne beaucoup d'aides pour les migrants pas pour nous"

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Articles à lire aussi