Peuple de France - Revue de presse française et internationale: Selon un sondage, l'homosexualité serait «une maladie» ou «une perversion sexuelle» pour 63% des Français musulmans

jeudi 27 juin 2019

Selon un sondage, l'homosexualité serait «une maladie» ou «une perversion sexuelle» pour 63% des Français musulmans

C'est l'enseignement principal d'une étude menée par l'IFOP : les musulmans sont les citoyens français qui tolèrent le moins l'homosexualité. Pire, 63% d'entre eux verraient dans cette orientation sexuelle «une maladie» ou «une perversion sexuelle».
C'est l'enseignement principal d'une étude menée par l'IFOP : les musulmans sont les citoyens français qui tolèrent le moins l'homosexualité. Pire, 63% d'entre eux verraient dans cette orientation sexuelle «une maladie» ou «une perversion sexuelle».

La pratique de la religion est également un marqueur de tolérance, l'étude soulignant que les Français se revendiquant comme pratiquant sont moins enclins à accepter l'homosexualité.

Parmi cette catégorie, une religion se distingue : l'islam. A chaque question posée par l'Institut, les Français musulmans se disent en effet beaucoup moins tolérants – et de loin – à l'égard des homosexuels, que tout autre catégorie de la population visée par l'IFOP. 63% d'entre eux qualifient d'ailleurs cette orientation sexuelle de «maladie» ou de «perversion sexuelle».

Par comparaison, une proportion trois fois plus faible de catholiques pratiquants (20%) ont répondu de la même manière à cette question.


[...]

En savoir plus sur francais.rt.com


Sur le même thème lire aussi:

➜ Michel Onfray : les «collabos» d’aujourd’hui sont ceux qui estiment que l’Islam est une religion de paix, de tolérance et d’amour

➜ LE DÉPUTÉ EN MARCHE! QUI QUALIFIAIT L’HOMOSEXUALITÉ « D’ABOMINATION » SIGNE UNE TRIBUNE CONTRE L’HOMOPHOBIE

Aucun commentaire:

Articles à lire aussi