Peuple de France - Revue de presse française et internationale: Sète : un « fiché S » interné après l’agression d’une infirmière aux cris de « allahou akbar »

jeudi 20 juin 2019

Sète : un « fiché S » interné après l’agression d’une infirmière aux cris de « allahou akbar »

Mardi, une infirmière scolaire a été victime d'une agression sexuelle dans le lycée Joliot Curie, à Sète. Selon le syndicat Alliance Police Nationale, l'auteur est un "fiché S".
Mardi, une infirmière scolaire a été victime d'une agression sexuelle dans le lycée Joliot Curie, à Sète. Selon le syndicat Alliance Police Nationale, l'auteur est un "fiché S".

Mardi, vers 16h, un inconnu s’est introduit dans l’enceinte du lycée Joliot Curie de Sète, puis s’est rendu dans un logement de fonction où il y est entré par effraction.


À l’intérieur s’y trouvaient l’infirmière scolaire et son fils âgé de 12 ans. Ce dernier a réussi à prendre la fuite et a demandé au proviseur d’appeler les services de police, via le 17, le numéro d’urgence.

L’infirmière qui est restée dans l’appartement a subi des atteintes sexuelles de la part de l’agresseur, qui n’a cessé de crier « allahou akbar ».

Placé en garde à vue, l’individu a été déclaré irresponsable pénalement de ses actes par un médecin expert près la cour d’appel de Montpellier...

[...]

En savoir plus sur actu.fr


Sur le même thème lire aussi:

➜ Toulouse : une femme fichée S agresse en pleine rue une automobiliste avec un couteau

➜ Un fiché S accusé d'avoir agressé au couteau un agriculteur en criant Allahu akbar remis en liberté

1 commentaire:

gilbert rocaries a dit…

Le comportement du gouvernement confronté à la dégradation journaliére de la sécurité des français,est plus que lamentableComment peut on accepter toutes ces attaques,ces violences,journaliéres,et cela dans tout le pays.Comment accepter le laxisme du gourvernement et de son shériff. Nous ne sommes plus en sécurité chez nous.Il y en marre.Envers ces sauvages se ne sont pas des solutions homéopathiques qu'il faut,mais,des réactions musclées,et rejeter hors de chez nous toute cette racaille inutile qui de plus nous coute trés cher.

Articles à lire aussi