Peuple de France : Radicalisation dans les services publics: la menace persiste, selon un rapport

mercredi 26 juin 2019

Radicalisation dans les services publics: la menace persiste, selon un rapport

Les services publics, notamment les secteurs cruciaux de la sécurité et de l'éducation, sont peu touchés par la radicalisation mais la menace persiste et des progrès restent à faire dans les prisons, la santé ou les transports, selon un rapport parlementaire publié mercredi.
Les services publics, notamment les secteurs cruciaux de la sécurité et de l'éducation, sont peu touchés par la radicalisation mais la menace persiste et des progrès restent à faire dans les prisons, la santé ou les transports, selon un rapport parlementaire publié mercredi.

Dans un pays marqué par les attentats et le départ de plus de 1.500 personnes en Irak et en Syrie ces
dernières années, les deux députés rapporteurs de ce texte, Eric Poulliat (LREM, Gironde) et Eric Diard (LR, Bouches-du-Rhône) se veulent globalement rassurants tout en appelant à la vigilance.

Le rapport s'inquiète particulièrement des "zones d'ombre" persistantes dans la santé, l'université, les transports, la détention carcérale et le sport, faute de prévention, de détection ou d'une "prise de conscience" suffisantes. 

Côté transports, à l'aéroport Roissy-Charles de Gaulle, sur 80.000 personnes titulaires d'un badge d'accès aux zones "réservés", 80 personnes font l'objet d'un suivi régulier pour radicalisation et 29 d'un suivi ponctuel, note le rapport.

La RATP a indiqué aux auteurs du rapport avoir reçu plus d'une centaine d'avis négatifs sur des candidatures d'agents de la part du Service national des enquêtes administratives de sécurité (SNEAS), créé en 2017 et chargé de détecter les profils suspects au sein de l'administration. L'un des kamikazes des attentats de novembre 2015 au Bataclan, Samy Amimour, avait été chauffeur d'autobus à la RATP. 

Le rapport plaide pour un large renforcement des formations de détection de la radicalisation et une meilleure communication entre administrations, notamment sur les profils suspects.

[...]

En savoir plus sur actu.orange.fr


Sur le même thème lire aussi:

➜ Deux parlementaires tirent la sonnette d’alarme sur la radicalisation islamiste de nos services publics

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Articles à lire aussi