Peuple de France - Revue de presse française et internationale: Nantes : deux manifestants condamnés pour avoir pendu et frappé le mannequin d’Emmanuel Macron

mercredi 19 juin 2019

Nantes : deux manifestants condamnés pour avoir pendu et frappé le mannequin d’Emmanuel Macron

Le tribunal de Nantes a condamné mardi 18 juin deux manifestants pour outrage à l'encontre du président de la République.
Le tribunal de Nantes a condamné mardi 18 juin deux manifestants pour outrage à l'encontre du président de la République.

Deux hommes qui avaient pendu et frappé un mannequin représentant Emmanuel Macron, lors d’une manifestation à Nantes (Loire-Atlantique) le 7 avril 2018, ont été condamnés mardi 18 juin 2019 pour
« outrage à une personne dépositaire de l’autorité publique en réunion » par le tribunal correctionnel de la ville.

Dylan L., 20 ans, et Kamel M., 52 ans, devront pour cela accomplir un « stage de citoyenneté » gratuit d’une durée de deux jours.

Les faits s’étaient produits lors d’une manifestation contre les réformes de la SNCF et de l’Université. Elle avait rassemblé 700 personnes sur une place du centre-ville de Nantes. À cette occasion, il avait été fait le procès d’Emmanuel Macron et de sa politique, façon « théâtre de rue ». Il s’était conclu par l’incendie du mannequin, sous les applaudissements des manifestants et les cris « Macron démission ».

Relayées par une télévision locale et sur les réseaux sociaux, les images avaient choqué, provoquant de vives réactions, notamment du président de l’Assemblée nationale, de ministres et de nombreux élus.

Le procureur de la République de Nantes avait chargé par la suite l’antenne locale de la police judiciaire de retrouver les auteurs.

[...]

En savoir plus sur actu.fr


Sur le même thème lire aussi:

➜ Nord de Montpellier : « Macron m’a tuer » sur un mannequin pendu à l’aqueduc

Aucun commentaire:

Articles à lire aussi