Peuple de France : A la mosquée de Torcy, les fidèles priaient armés

jeudi 6 juin 2019

A la mosquée de Torcy, les fidèles priaient armés

Comme le révèle le journaliste Alex Jordanov dans son livre enquête “Les guerres de l’ombre de la DGSI”, la mosquée de Torcy (Seine-et-Marne) abritait des fidèles armés.
Comme le révèle le journaliste Alex Jordanov dans son livre enquête “Les guerres de l’ombre de la DGSI”, la mosquée de Torcy (Seine-et-Marne) abritait des fidèles armés.


Elle était devenue un lieu prônant une idéologie radicale.
Le 11 avril 2017, le préfet de Seine-et-Marne décidait de fermer la mosquée de Torcy. Elle le restera durant huit mois.

Dans son nouvel ouvrage « Les guerres de l’ombre de la DGSI », le journaliste d’investigation Alex Jordanov détaille les opérations menées à la mosquée Rahma par des infiltrés de la Direction générale de la sécurité intérieure.

Comme le relaye Le Parisien, certains fidèles radicalisés recherchés, comme Jérémy Bailly, y priaient armés. 

« Les officiers le voyaient sur lui et le savaient grâce aux écoutes téléphoniques. Il avait révélé à son père qu’il allait chercher son arme à la mosquée », précise le journaliste.


[...] 

En savoir plus sur valeursactuelles.com


Sur le même thème lire aussi:


3 commentaires:

  1. Extrait "[...] Voici un email que j’ai reçu d’une lectrice, le 29 mai. Elle me demande de ne pas diffuser son nom, qu’elle m’a communiqué. Elle est la mère d’une des 90 victimes du Bataclan. Son fils avait 39 ans, père d’un petit garçon de 7 ans à l’époque. Elle écrit : "Hier, mardi 28 mai, je reçois un SMS qui m’indique "Le Drian assure que la France multiplie les démarches pour éviter la peine de mort aux quatre Français (NDLA : le nombre a augmenté depuis) condamnés à mort en Irak". Voyez-vous, après trois ans et demi, depuis dix jours, à force d’acupuncture et de bienveillance de la praticienne, non remboursé totalement (séances psychologiques refusées, je refuse les soins conventionnels abrutissants) je recommençais à dormir cinq heures d’affilée, cette séquence semble s’être arrêtée ce matin à trois heures et c’est l’une des moindres tortures que mon entourage et moi-même subissons depuis le 13 novembre 2015. Aussi, peut-être comprendrez-vous que je prenne cette annonce comme un outrage, un sentiment de révolte. Les victimes du terrorisme n’ont pas droit à cette sollicitude de l’Etat (…) Alors OUI, je suis pour que l’on abandonne à leur sort les terroristes et OUI je refuse leur retour en France (…)".

    Non seulement je comprends cette position, mais je l’approuve.[...]."
    http://blog.lefigaro.fr/…/irak-les-djihadistes-francais-.ht…

    RépondreSupprimer
  2. Pas de pitié pour des salopards traitres a la nation.Le Drian qui se transforme en avocat d'assassins,est lamentable. Sa démission devrait être immédiate,et déchu de sa nationalité Francaise. Malheureusement,tout ce qu'il se passe actuellement journellement en France,est scandaleux et anti Francais.Ce n'est pas un gouvernement mais uhe bande d'excrocs qui assassine tous les jourrs un peu plus notre France.

    RépondreSupprimer
  3. il arrive a se regarder dans un glace Le Drian honte a vous les traites peine de mort la merde intégriste ne mérite pas de vivre ils peuvent les cramers vivant les décapiter les pendre je suis bien content payer moi je peux le faire une balle dans leurs sale tronche tous des chiens enragés a liquider sans parler des puttes voilées qui les on suivie

    RépondreSupprimer

Articles à lire aussi