Peuple de France : Montpellier. La mairie donne 153 000 euros à la mosquée de la Paillade

lundi 10 juin 2019

Montpellier. La mairie donne 153 000 euros à la mosquée de la Paillade

A dix mois des élections municipales, le maire de Montpellier, Philippe Saurel (DVG) semble vouloir soigner son électorat musulman. Dernièrement c’est un don de 153 000 euros que la municipalité a accordé à la mosquée de la Paillade.
A dix mois des élections municipales, le maire de Montpellier, Philippe Saurel (DVG) semble vouloir soigner son électorat musulman. Dernièrement c’est un don de 153 000 euros que la municipalité a accordé à la mosquée de la Paillade.

Le 4 juin dernier les musulmans célébraient l’Aïd el Fitr, la fin du Ramadan.
Comme chaque année, 10 000 musulmans de Montpellier se sont retrouvés au stade annexe de la Mosson pour cette fête islamique. Pour l’occasion, Philippe Saurel s’est joint aux participants. Mais le maire de Montpellier n’est pas venu les mains vides.

En effet, Philippe Saurel en a profité pour annoncer que la mairie aller fournir une « aide » dans le dossier du rachat de la mosquée Avéroès de la Paillade par les fidèles. Ce n’est pas moins de 153 000 €, soit 15 % du prix total de la vente qui sera donc offert aux acquéreurs. Une sacrée « ristourne » que Philippe Saurel préfère présenter comme « les marges légales des domaines ».

Les musulmans achètent la grande mosquée de la Paillade

C’est à l’été 2016 que la mairie de Montpellier a pris la décision de vendre deux mosquées dont la ville était propriétaire, à la communauté musulmane. Ces deux mosquées, celle du Petit Bard et celle de la Paillade, seront vendues respectivement à la Grand Mosquée de Paris et à l’association cultuelle « Mosquée Ibn Rouchd de Montpellier et sa région ».Masquer le message d’origine

A l’époque, cette décision avait été critiquée par l’ex-conseillère municipale France Jamet (RN) qui craignait une « autonomisation » des mosquées au moment même où un « cadrage » était nécessaire en raison de l’entrisme de l’Islam fondamentaliste.


Il faut dire que la gestion de la mosquée de la Paillade est, encore aujourd’hui, l’objet de conflits au sein de la communauté musulmane.

En 2015, l’imam de la mosquée avait été contraint de quitter son poste face à la pression et aux attaques de groupes proches des radicaux salafistes.




Sur le même thème lire aussi:

1 commentaire:

  1. Cz sous Francais,divagant selon le vent politicien,offre 153OOO eurozs à une mosquée de Montpellier.Quel geste fraternel vis a vis des pauvres musulmans fatigués par leur mois de jeune.N' y a t il pas malheureusement des pauvres gens a montpellier.,qui méritent que l'on s'intéresse a leur problémees. Les élus hélas dispqrus,eux défendaient le peuple.Vous et vos compéres,défendez l'avenir de votre compte en banque. C'est pourquoi,l'on va si bien en France?. Au fait ce que l'autre micro president pourrait organiser un grand corso fleuri toutes tendances politiques confondues.En organisation théatRALES avec sa maman ils sont trés doués.Personnellement aucun de vous ne m'enfumerez pas Nsurtout pas les SOCIALOS, et LAREM; avec le pssé plus que douteux de la rose fanée,et maintenant de larem,jes Francais ont vraiment un grand souci à se faire.Mr Saurel,a titre personnel,je chante la Marseillaise,pas l'Internationale,et défuile derriere le drapeau tricolore. Mais moi,je ne cours pas aprés un portefeuille,régional ou ministériel.

    RépondreSupprimer

Articles à lire aussi