Peuple de France : Le ministère de l’Intérieur commande 40 000 nouvelles grenades à main pour les forces de l'ordre

jeudi 13 juin 2019

Le ministère de l’Intérieur commande 40 000 nouvelles grenades à main pour les forces de l'ordre

Malgré les polémiques liées au maintien de l'ordre au cours de la crise sociale des Gilets jaunes et aux blessures qu'elles ont occasionnées, Beauvau entérine une commande de 40 000 nouvelles grenades pour les forces de l'ordre.
Malgré les polémiques liées au maintien de l'ordre au cours de la crise sociale des Gilets jaunes et aux blessures qu'elles ont occasionnées, Beauvau entérine une commande de 40 000 nouvelles grenades pour les forces de l'ordre.

Le ministère de l'Intérieur étoffe l'équipement de ses effectifs de police et de gendarmerie en
attribuant à l'entreprise Alsetex, le 2 mai, l'appel d'offres appelant à livrer pour ses forces intérieures 40 000 nouvelles grenades à main à effet assourdissant (GMD) utilisées en matière de maintien de l'ordre.

Cet appel d'offres pesant 1,84 million d'euros et lancé le 25 août 2018 était antérieur aux polémiques liées à cette arme qui a occasionné de graves blessures au cours des opérations de maintien de l'ordre, lors de la crise sociale des Gilets jaunes. Toutefois, comme le relève le site d'investigation indépendant Bastamag, la commande de cette arme classée «matériel de guerre de catégorie A2» tombe très mal, après des dizaines de cas de blessures graves, voire de mutilations, impliquant l'usage de ces grenades.

Déjà, au mois de décembre 2018, une polémique avait éclaté lorsque le ministère de l'Intérieur avait passé commande de plus de 1 000 lanceurs de balle de défense (LBD) pour la gendarmerie, et la police nationale alors que l'arme avait été impliquée dans des cas d'éborgnements en marge de manifestations des Gilets jaunes.

[...]

En savoir plus sur francais.rt.com


Sur le même thème lire aussi:

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Articles à lire aussi