Peuple de France : Laurent Nunez: "Ce n'est pas parce qu'un oeil a été éborgné" qu'il y a eu faute des forces de l'ordre.

dimanche 2 juin 2019

Laurent Nunez: "Ce n'est pas parce qu'un oeil a été éborgné" qu'il y a eu faute des forces de l'ordre.

Depuis le début du mouvement des gilets jaunes le 17 novembre, 2448 manifestants ont été blessés, selon des chiffres du ministère de l'Intérieur. Le secrétaire d'État réfute toute forme de violences policières et maintient que "les choses se sont quand même globalement bien passées".
Depuis le début du mouvement des gilets jaunes le 17 novembre, 2448 manifestants ont été blessés, selon des chiffres du ministère de l'Intérieur. Le secrétaire d'État réfute toute forme de violences policières et maintient que "les choses se sont quand même globalement bien passées".


"Ce n'est pas parce qu'une main a été arrachée, parce qu'un oeil a été éborgné" qu'il y a eu faute des forces de l'ordre.
Laurent Nunez, le secrétaire d'Etat à l'Intérieur, n'a "pas de regret" sur la façon dont ont été gérées les manifestations de gilets jaunes, a-t-il affirmé ce dimanche. 


"Nous n'avons pas de regret sur la façon dont nous avons mené l'ordre public et la sécurité publique. C'est une crise inédite depuis 50 ou 60 ans, personne n'a eu à affronter ce que nous avons eu à affronter avec Christophe Castaner et les choses se sont quand même globalement bien passées en matière d'ordre public", a estimé Laurent Nunez lors de l'émission le Grand Jury sur RTL/LCI/Le Figaro.

Depuis le début du mouvement le 17 novembre, 2448 personnes ont été blessées côté manifestants et 1797 parmi les forces de l'ordre, selon des chiffres du ministère de l'Intérieur au 13 mai.

[...]

En savoir plus sur bfmtv.com


Sur le même thème lire aussi:


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Articles à lire aussi