Peuple de France : Quand l’imam blessé par balle devant la mosquée de Brest affirmait qu'écouter de la musique revient à écouter "le diable"

vendredi 28 juin 2019

Quand l’imam blessé par balle devant la mosquée de Brest affirmait qu'écouter de la musique revient à écouter "le diable"

Deux personnes ont été blessées par balle ce jeudi devant une mosquée de Brest. Parmi eux, l'imam du lieu de culte, Rachid Eljay, alias Abou Houdeyfa. Portrait de cet homme, connu pour ses vidéos controversées.
Deux personnes ont été blessées par balle ce jeudi devant une mosquée de Brest. Parmi eux, l'imam du lieu de culte, Rachid Eljay, alias Abou Houdeyfa. Portrait de cet homme, connu pour ses vidéos controversées.

L’homme de 40 ans est tristement connu pour avoir tenu des propos polémiques sur les réseaux sociaux.


Des vidéos restées inconnues jusqu’en 2015. On est alors au lendemain des attentats du 13-Novembre, à Paris, et ce qu’on découvre sur son compte passe très mal. Outre ses prises de position sur les femmes, dont il prônait plutôt la soumission, c'est un prêche filmé devant des enfants qui va provoquer la colère. Il explique alors qu’écouter de la musique revient à écouter "le diable". "Il y a un risque qu'Allah le transforme soit en porc soit en singe", assurait-il ainsi dans cette vidéo. Déterrée des mois après sa publication, la séquence est ensuite retirée des réseaux sociaux par l’imam, qui s'excuse. Il avait par la suite publié un communiqué sur son site internet, affirmant que ce n’était qu’une "métaphore" et qu’elle n’était pas à prendre au premier degré.


Des prises de position qui lui vaudront les foudres de l’opinion publique, poussant François Hollande, alors président, à demander l’ouverture d’une enquête préliminaire sur cet homme présenté comme salafiste. 


[...]

En savoir plus sur lci.fr


Sur le même thème lire aussi:

➜ Fusillade devant une mosquée de Brest : l'auteur des faits se serait suicidé

➜ La remise d’un diplôme en religion à l’imam de Brest crée la polémique

2 commentaires:

  1. C'est dommage qu'il ne soit que blessé. Un salopard (soit disant religieux) qui preche la haine n'a rien a faire en France.

    RépondreSupprimer

Articles à lire aussi