Revue de presse française et internationale - Peuple de France: La fraude aux faux numéros de sécurité sociale par des personnes nées hors de France estimée à plus de 800 millions d'euros

mercredi 5 juin 2019

La fraude aux faux numéros de sécurité sociale par des personnes nées hors de France estimée à plus de 800 millions d'euros

Un rapport sénatorial dément certaines estimations faisant état d'un préjudice s'évaluant en milliards.

Un rapport sénatorial publié ce mercredi remet en cause des chiffres récemment relayés concernant la fraude aux prestations sociales associée à de « faux numéros de sécurité sociale ».


Selon le parlementaire Jean-Marie Vanlerenberghe (Union centriste), elle « se mesure en millions d'euros et non en milliards ». Ses travaux, missionnés par la commission des Affaires sociales du Sénat, visaient à « enquêter » sur la « réalité » de « l'existence d'une fraude massive à l'immatriculation à la sécurité sociale par des personnes nées hors de France » alors qu'un préjudice financier de « 14 milliards d'euros par an » a été relayé ces derniers mois dans le débat public par des responsables politiques comme Marine Le Pen et la sénatrice Nathalie Goulet (UDI).

La fraude à l'immatriculation repose sur une usurpation d'identité et la présentation de faux documents. Son préjudice pour les finances publiques a été évalué à « entre 200 et 802 millions d'euros » par le Sandia - service de la Caisse nationale d'assurance vieillesse (Cnav) chargé de l'immatriculation des personnes nées à l'étranger - et la direction centrale de la police aux frontières (DCPAF). 

[...]

En savoir plus sur lepoint.fr


Sur le même thème lire aussi:

➜  Ces 14 milliards d'euros de fraude sociale dont personne ne parle

1 commentaire:

  1. Thierry EHRMANN5 juin 2019 à 22:00

    Et on vient nous parler du trou de la sécu et des caisses de l'état alors que les BOUGNOULES escroquent la sécu,hein...

    RépondreSupprimer

Participer à la discussion

Articles à lire aussi