Peuple de France - Revue de presse française et internationale: Propos sur le nombre d'enfants musulmans dans les écoles: des associations déboutées en cassation contre Robert Ménard

mercredi 5 juin 2019

Propos sur le nombre d'enfants musulmans dans les écoles: des associations déboutées en cassation contre Robert Ménard

La Cour de cassation a rejeté mardi le pourvoi d'associations de lutte contre le racisme après la relaxe du maire de Béziers Robert Ménard, proche du Front national, poursuivi pour avoir déclaré qu'il y avait trop d'enfants musulmans dans les écoles de sa ville.
La Cour de cassation a rejeté mardi le pourvoi d'associations de lutte contre le racisme après la relaxe du maire de Béziers Robert Ménard, proche du Front national, poursuivi pour avoir déclaré qu'il y avait trop d'enfants musulmans dans les écoles de sa ville.

En première instance, le tribunal correctionnel de Paris avait, en avril 2017, condamné M. Ménard à 2.000 euros d'amende pour "provocation à la haine et la discrimination".


La cour d'appel de Paris avait infirmé ce jugement un an plus tard faisant valoir que la jurisprudence exigeait désormais que les propos incriminés contiennent "une exhortation éventuellement implicite" à la haine ou à la discrimination pour que le délit de "provocation" soit constitué, ce qui n'était pas selon eux dans le cas de M. Ménard.

Dans son arrêt, la Cour de cassation a confirmé qu'"aucun des deux passages incriminés" ne contenait "un appel ou une exhortation, même implicitement formulés, à la discrimination, à la haine ou à la violence envers une personne ou un groupe de personnes déterminées".

[...]

En savoir plus sur actu.orange.fr


Sur le même thème lire aussi:

➜ Robert Ménard jugé pour "provocation à la haine" relaxé en appel

➜ Robert Ménard devant la Cour d’appel de Paris pour "provocation à la haine"

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Articles à lire aussi