Le Peuple: Bordeaux: violente bagarre au milieu des terrasses entre ressortissants algériens et migrants albanais

lundi 17 juin 2019

Bordeaux: violente bagarre au milieu des terrasses entre ressortissants algériens et migrants albanais

Une violente bagarre a éclaté dans la nuit du jeudi 13 juin à la place Meynard, quartier Saint-Michel, dans le Centre-ville de Bordeaux. Les violences ont opposé deux groupes rivaux composés de ressortissants algériens et de migrants albanais, rapporte le site régional Sud-Ouest.
Une violente bagarre a éclaté dans la nuit du jeudi 13 juin à la place Meynard, quartier Saint-Michel, dans le Centre-ville de Bordeaux. Les violences ont opposé deux groupes rivaux composés de ressortissants algériens et de migrants albanais, rapporte le site régional Sud-Ouest. 

Les deux groupes se sont affrontés au milieu des terrasses en plein Centre-ville de Bordeaux.


Il était un peu plus de 20 heures, « lorsque nous avons vu une dizaine de personnes arriver en courant de la rue des Faures, poursuivies par un groupe aussi nombreux, dont certains étaient armés de bâtons et de barres de fer », raconte un journaliste témoin de la scène. Selon le média français, il s’agirait d’un « conflit entre Albanais et Algériens » impliquant des clandestins.

Les violents affrontements se sont ensuite poursuivis dans un salon de thé de la place Meynard. Les membres des deux bandes ont utilisé de chaises et des tables, causant d’importants dégâts matériels.

Alertée par les témoins, la police est rapidement arrivée sur les lieux de la rixe. « Juste avant que les policiers n’arrivent, un groupe s’est enfui en voitures, manquant d’écraser des personnes dans la rue des Faures », précise un témoin. Aucune interpellation n’a été effectuée.

[...]

En savoir plus sur observalgerie.com


Sur le même thème lire aussi:

➜ « C’est devenu l’enfer ici »: Une violente rixe dans la Meuse fait une dizaine de blessés dont un brûlé à l’essence

2 commentaires:

  1. Est ce que ce le trés grave laxisme gouvernementel envers les immigrés va durer longtemps encore.
    Nous sommes devenus avec une grande complicité gouvernementale,des otages. Pour ce foutre sur la gueule,ou violer des femmes,ils doivent retourner illico presto dans leur jungle de sauvages.Les Francais ne sont plus en sécurité.,et nos dirigeants font l'autruche, Devrons nous malheureusement,étant chez nous en arriver à prendre les armes? il semblerait que petit a petit on se dirige vers cette option.

    RépondreSupprimer
  2. bien dit gilbert...j'approuve...!!!

    RépondreSupprimer

Articles à lire aussi