Peuple de France-Revue de presse: Sondage des deux ans : Emmanuel Macron jugé incompétent !

lundi 13 mai 2019

Sondage des deux ans : Emmanuel Macron jugé incompétent !

Pour les deux ans de l’élection d’Emmanuel Macron, qu’il aurait, paraît-il, fêtés dans la plus stricte intimité, les sondages fleurissent.
Pour les deux ans de l’élection d’Emmanuel Macron, qu’il aurait, paraît-il, fêtés dans la plus stricte intimité, les sondages fleurissent. 

Il est plusieurs façons de lire les sondages. Bouteille à moitié vide ou à moitié pleine ? Mais, pour Emmanuel Macron, ce n’est pas moitié-moitié, c’est deux tiers-un tiers, et vous savez dans quel sens.



On peut aussi suivre les courbes – les « pentes », comme disait M. Raffarin – sur les deux années. Là encore, la pente d’Emmanuel Macron est forte. Et descendante. On peut aussi comparer le sujet à ses prédécesseurs. On peut, enfin, multiplier les enquêtes qualitatives : le Président Macron est-il plus ceci ou cela ?

Le sondage BVA publié par La Tribune a fait tout cela. C’est très instructif et tout le monde y trouvera son compte.

D’abord, la chute depuis un an est vertigineuse : 32 % de satisfaits. Moins bien que Mitterrand (46 %), Chirac (35 %) et Sarkozy (43 %), mais mieux que Hollande, qui était à 21 %. Une consolation.

Ensuite, aucun domaine de sa politique (environnement, éducation, économie, finances, sécurité, immigration, etc.) ne trouve grâce aux yeux des Français : le constat d’échec est partagé par 56 à 68 % des Français. Son « et de droite et de gauche » ne lui pas permis de rassembler une majorité sur aucun de ces thèmes fondamentaux. Et, après les abandons des électeurs PS la première année (de 88 % à 31 % en deux ans, ce qui n’est pas rien…), il en a perdu beaucoup à droite la seconde (-18 %). À jouer sur tous les tableaux, on ne convainc vraiment personne. Et le macronisme qui se voulut une force centripète, avec le « çavapétisme » ambiant, est devenu puissamment centrifuge.

Enfin, sa personnalité est jugée sévèrement, avec des courbes descendantes : Emmanuel Macron n’est considéré comme sympathique que par 34 % des Français, sincère par 28 %, proche des gens par 20 % et rassembleur par 17 % (moins 12 points en un an). Vous me direz : en dehors de la dernière qualité, les premières ne sont pas indispensables pour faire un grand Président.

Mais il est un critère essentiel qui devrait nous inquiéter tous : Emmanuel Macron n’est jugé « compétent » – oui : compétent – que par 36 % des Français, ce qui représente une chute de 24 points en un an ! Or, face à Marine Le Pen, Emmanuel Macron l’a d’abord emporté par sa compétence supposée. Elle n’avait guère été éprouvée jusque-là. Mais les Français n’étaient pas trop regardants. Et il était admis que Marine Le Pen était incompétente. Depuis deux ans, ils jugent sur pièces, et le bilan est catastrophique. Et effectivement, embaucher Alexandre Benalla, gérer cette affaire comme il l’a fait, s’empêtrer dans la crise des gilets jaunes en lâchant, au final, dix-sept milliards sans nous dire où il allait les trouver (pour ne citer que ces deux cas), cela pose véritablement la question de la compétence.

Emmanuel Macron incompétent : qui l’eût cru ?

Frédéric Sirgant pour bvoltaire.fr


Sur le même thème lire aussi:

➜ Deux tiers des Français se disent mécontents des deux premières années du quinquennat d’Emmanuel Macron

1 commentaire:

  1. Thierry EHRMANN14 mai 2019 à 08:04

    Il a fait plus de bordel en 2 ans que tous ses prédécesseurs réunis,alors c'est clair que pour être incompétent,il l'est...et encore,le mot est faible...

    RépondreSupprimer

Participer à la discussion

Articles à lire aussi