Peuple de France : «Le silence glaçant des organisations antiracistes et féministes face à la récidive de Nick Conrad»

mardi 21 mai 2019

«Le silence glaçant des organisations antiracistes et féministes face à la récidive de Nick Conrad»

Pour Gilles-William Goldnadel, les dernières polémiques médiatiques prouvent une fois de plus que, selon lui, c’est à l’extrême-gauche que l’intolérance et l’aveuglement ont élu domicile.
Pour Gilles-William Goldnadel, les dernières polémiques médiatiques prouvent une fois de plus que, selon lui, c’est à l’extrême-gauche que l’intolérance et l’aveuglement ont élu domicile.

Je mets au défi quiconque de me mettre sous le nez une chronique positive du Monde, de Libération ou de Télérama d’un cinéaste encore vivant classé bien à droite, pour autant qu’il puisse survivre.


Dans un ordre d’idée voisin, certains pourraient penser qu’il est vain et peut-être même contre-productif de polémiquer sur le dernier clip du rappeur récidiviste et raciste anti blanc Nick Conrad qui se propose à présent et en chantant, après avoir voulu pendre les enfants blancs, de «baiser la France» et d’étrangler sur vidéo une femme blanche.

Déjà la dernière fois, Le Monde, pourtant peu économe d’évocations de discours racistes d’anonymes lorsqu’ils lui déplaisent, m’avait fait reproche d’avoir fait de la publicité à un rappeur inconnu. À l’heure où j’écris ces lignes, ce journal n’a pas relayé les propos de Nick Conrad.

Cette fois l’homme est connu, mais le vespéral demeure plume cousue.

Il est cependant difficile, dans le cadre du débat permanent et obsessionnel sur les questions du racisme et du sexisme, de ne pas faire remarquer que l’homme épargné judiciairement (5000 euros avec sursis) a rencontré dans sa récidive le silence glaçant des organisations antiracistes et féministes ayant toute pignon sur le côté gauche de la rue des Grands Principes.

Conclusion: une femme blanche étranglée par un non blanc n’est pas une espèce protégée.

[...]

En savoir plus sur lefigaro.fr


Sur le même thème lire aussi:

➜ "Je brûle la France" : le rappeur Nick Conrad provoque un nouveau tollé

➜ "Pendez les blancs" : le rappeur Nick Conrad condamné à 5.000 euros d'amende avec sursis

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Articles à lire aussi