Revue de presse française et internationale - Peuple de France: Selon le rapport de police, Marlène Schiappa a été insultée, mais pas menacée

mercredi 29 mai 2019

Selon le rapport de police, Marlène Schiappa a été insultée, mais pas menacée

« Schiappa, on est venu te crever. » Sur Facebook, la secrétaire d'Etat à l'Égalité entre les femmes et les hommes a annoncé qu'elle avait été menacée par des Gilets jaunes venus manifester devant son domicile du Mans dans la nuit de vendredi à samedi.
« Schiappa, on est venu te crever. » Sur Facebook, la secrétaire d'Etat à l'Égalité entre les femmes et les hommes a annoncé qu'elle avait été menacée par des Gilets jaunes venus manifester devant son domicile du Mans dans la nuit de vendredi à samedi.

Le Point a pu consulter le rapport d'intervention de la police locale prévenue par un voisin avant d'être appelée par l'officier de sécurité de la membre du gouvernement.


Il a été confirmé au Point par une source sécuritaire sarthoise laquelle a également recueilli les versions des témoins oculaires.

Selon le rapport, l'incident a duré 9 minutes. Les Gilets jaunes sont arrivés à 0 h 25 et sont repartis à 0 h 34. Leurs dégradations se limitent à un tag « GJ » rédigé face au domicile de la secrétaire d'État. Puis, à une cinquantaine de mètres, l'inscription à la peinture blanche sur la chaussée : « Gilets jaunes 72 ». Les manifestants ont également lancé des pétards, mais ils sont restés à distance du domicile privé de Marlène Schiappa. Aucun contact n'a eu lieu entre elle et les Gilets jaunes. Un voisin est sorti de chez lui pour dire sa désapprobation des méthodes des manifestants. Mais, là aussi, le rapport ne note aucun incident.

[...]

En savoir plus sur lepoint.fr


Sur le même thème lire aussi:

➜ "Schiappa, on est venu te crever !" : une quarantaine de "gilets jaunes" devant le domicile de Marlène Schiappa au Mans

1 commentaire:

  1. En France j'estime qu'il y a d'autres préoccupations que de s'intéresser aux faits divers schiappa.

    RépondreSupprimer

Participer à la discussion

Articles à lire aussi