Revue de presse française et internationale - Peuple de France: Remis en liberté après avoir menacé d'égorger les enfants des policiers : colère du syndicat Alliance

vendredi 24 mai 2019

Remis en liberté après avoir menacé d'égorger les enfants des policiers : colère du syndicat Alliance

Un habitant de Beaubreuil a dit vouloir "égorger les enfants" de policiers de la brigade anti-criminalité. Interpellé mardi, il a été remis en liberté avec une convocation judiciaire pour décembre. Le syndicat policier Alliance juge la situation "inacceptable".
Un habitant de Beaubreuil a dit vouloir "égorger les enfants" de policiers de la brigade anti-criminalité. Interpellé mardi, il a été remis en liberté avec une convocation judiciaire pour décembre. Le syndicat policier Alliance juge la situation "inacceptable".

Le syndicat de police Alliance se dit ce mercredi soir "en colère".


Laurent Nadeau, délégué de la Haute-Vienne, "ne comprend pas". Il y a quelques jours, lors d'une opération de police dans le quartier de Beaubreuil à Limoges, un individu s'en est pris verbalement aux policiers de la BAC, la brigade anti-criminalité. Il a notamment proféré des menaces de mort en disant vouloir "égorger les enfants" des policiers présents.

Ils ont finalement appris que le suspect avait été remis en liberté, sans être déféré, avec une convocation judiciaire pour le 13 décembre prochain. "Il ressort donc... LIBRE... LIBRE... LIBRE DE POUVOIR METTRE SES MENACES À EXÉCUTION !" écrit dans un communiqué Alliance.

[...]

En savoir plus sur francebleu.fr


Sur le même thème lire aussi:

➜ Grenoble : un «Chicago français», selon un syndicat policier

➜ Agde: Colère des policiers après un verdict qu’ils jugent bien trop clément

➜ Manifestation après la remise en liberté de deux adolescents qui ont agressé un policier à Hyères

1 commentaire:

  1. qu'il vient le connard menacer mes petit je découpe a la scie a buche il mettra 7 jours a crever

    RépondreSupprimer

Participer à la discussion

Articles à lire aussi