Peuple de France - Revue de presse française et internationale: Entre un et deux millions de travailleurs pauvres en France selon l’Observatoire des inégalités

vendredi 17 mai 2019

Entre un et deux millions de travailleurs pauvres en France selon l’Observatoire des inégalités

Il y a en France, de manière structurelle, entre un et deux millions de salariés pauvres. L’Observatoire des inégalités publie une analyse détaillée de leur situation, alors que le Smic s’invite dans la campagne pour les élections européennes.
Il y a en France, de manière structurelle, entre un et deux millions de salariés pauvres. L’Observatoire des inégalités publie une analyse détaillée de leur situation, alors que le Smic s’invite dans la campagne pour les élections européennes.

Selon les dernières données publiées par l’Observatoire des inégalités, un million de personnes
exercent un emploi mais disposent d’un niveau de vie inférieur au seuil de pauvreté, fixé à la moitié du revenu médian (soit 855 euros par mois pour une personne seule en 2016). Si on fixe le seuil de pauvreté à 60% du niveau de vie médian (1 026 euros), on en compte deux millions.

Comment est-il possible qu’en France un million de salariés perçoivent un salaire inférieur aux seuils de pauvreté alors que le salaire minimum (Smic) est situé au-dessus avec 1 200 euros net par mois et peut éventuellement être complété par des allocations ? L’Observatoire explique qu’une partie non négligeable des travailleurs sont employés en temps partiel ou par intermittence (CDD, intérim, etc.) et sont pour ces raisons loin d’atteindre le Smic sur l’ensemble de l’année.

En France, l’intermittence et la précarité touchent en particulier les bas salaires. Ainsi, 57% des salariés au Smic travaillent à temps partiel et 15% sont en contrat à durée déterminée ou en intérim. Environ 5% des salariés sont rémunérés à un salaire inférieur au Smic horaire : apprentis, personnes mineures, animateurs de centres de vacances, assistantes maternelles, etc. Enfin, une partie des indépendants présentent des revenus mensuels moyens très faibles, largement inférieurs au Smic.


[...]

En savoir plus sur francais.rt.com


Sur le même thème lire aussi:



1 commentaire:

Anonyme a dit…

france chère ça vient de service payant et il y en a beaucoup suffit de voire les factures et l'état est omni présent .Salaire ouvrier trop bas pour vivre .

Articles à lire aussi