Peuple de France : Nantes. Une mosquée clandestine dans le squat occupé par les migrants ?

vendredi 10 mai 2019

Nantes. Une mosquée clandestine dans le squat occupé par les migrants ?

Toujours plus. Après le squat de migrants – qui en regroupe maintenant près de 400 –, les trafics divers, les caïds qui régentent le gymnase squatté – propriété du diocèse de Nantes, bien passif dans toute cette affaire – et tabassent les migrants qui n’accomplissent pas leurs quatre volontés, voilà qu’on apprend qu’une mosquée clandestine y a été installée fin avril.
Toujours plus. Après le squat de migrants – qui en regroupe maintenant près de 400 –, les trafics divers, les caïds qui régentent le gymnase squatté – propriété du diocèse de Nantes, bien passif dans toute cette affaire – et tabassent les migrants qui n’accomplissent pas leurs quatre volontés, voilà qu’on apprend qu’une mosquée clandestine y a été installée fin avril. 

L’intégration desdits migrants, qu’un temps les militants présentaient comme chrétiens – sans doute pour que le diocèse de Nantes les prenne en charge – commence bien.

Le lieu de culte improvisé, avec tapis de prière, se trouve à l’extérieur du gymnase, sur la gauche, face aux riverains. Un prêche s’y déroule toute la journée – ce qui signifie pour les riverains esseulés et ignorés des pouvoirs publics, « après le tapage nocturne c’est tapage sonore toute la journée maintenant ! ».

« Prières jusqu à minuit… Puis départ et veillée bruyante bières… »

Du reste, la pratique religieuse des migrants semble assez peu conforme avec les lois de l’islam, qui interdisent notamment l’alcool : « Prières jusqu à minuit… Puis départ et veillée bruyante bières… », relate encore un riverain. Bref, c’est haram. « Difficile dans ces conditions d’avoir l’oreille d’Allah, même si c’est pour demander des HLM et un permis de séjour pour tous », remarque, pince-sans-rire, un riverain quelque peu désabusé.

Du 20 au 24 avril, un riverain décrit encore l’affluence de cette mosquée qui semble avoir trouvé son public – de quoi peut-être donner des leçons au diocèse dont les églises sonnent de plus en plus creux ? « Dimanche, lundi et mardi apres midi… prieres des « fideles » des squatteurs (d abord 20…et puis 40…et puis 60) dont le nombre a augmenté et certains viennent de l extérieur… autour d un homme drapé de blanc et avec des femmes tout en blanc… quand je suis rentré hier soir… tout ce groupe sur la route « squattee » encore… et il faut attendre et presque s excuser pour qu’ ils s écartent… Ce mercredi il pleut… qd je pars… son des prières encore partagées avec les riverains qui vient d une tente… ».

L. M. pour breizh-info.com


Sur le même thème lire aussi:


1 commentaire:

  1. Accepterons nous longtemps encoe de se rabaisser face à l'islam rampant,mais mortel pour la nation. Il est vrai que certains politiques y trouvent leur bénéfice au détriment des francais.en France,on nous rabacche sans arrét,les repas hallah, ,les bonbons sans gélatine,de proc,Le ramadam est devenue à la limite plus important que les fétes religieuse. commençons par supprimer les primes de Noél, (qu'ils ne refusent pas)Messieurs les Politiques ayez un peu de sincérité dans vos paroles et vos agissements.Avant de penser a votre avenir politique,prenez des décisions fortes pour assainir le pays de toute cette racaille qui ne vient chez nous,non seulment pour foutre la merde,mais pour bénéficier de tous les avantages sociaux que malheuseursement n'ont pas beaucoup de francais.Plus que jamais,il est grand temps de faire fonctionner le karcher pour assainir la France.C'est un ancien combattant qui délivre ce message. Contrairement a Macron ma croix du combattant je l'ai obtenue pour mes engagements sur la frontiére tunisiénne,pas dans une urne électorale comme le minus de l'Elyséee,qui étruit la France à journéee faite. aux ordres de Rotchill et autres prédateurs

    RépondreSupprimer

Articles à lire aussi