Revue de presse française et internationale - Peuple de France: Milan: Matteo Salvini lance les souverainistes à la conquête de l'Europe

samedi 18 mai 2019

Milan: Matteo Salvini lance les souverainistes à la conquête de l'Europe

Le chef de la Ligue (extrême droite italienne) Matteo Salvini rassemble samedi à Milan les représentants d'une dizaine de partis souverainistes pour partir, devant des milliers de supporters, à la conquête de l'Union européenne.
Le chef de la Ligue (extrême droite italienne) Matteo Salvini rassemble samedi à Milan les représentants d'une dizaine de partis souverainistes pour partir, devant des milliers de supporters, à la conquête de l'Union européenne.

A une semaine du scrutin européen, la mission s'annonce délicate pour M. Salvini et sa principale
alliée Marine Le Pen, présidente du Rassemblement national (RN) en France, qui souhaitent réussir l'alliance de douze partis nationalistes et identitaires, dont les positions divergent pourtant sur de nombreux points comme la discipline budgétaire ou la répartition des migrants déjà présents dans l'UE.

Leur objectif est de faire du groupe Europe des nations et des libertés (ENL), où siègent déjà la Ligue, le RN, le FPÖ autrichien ou le Vlaams Belang flamand, la troisième force du Parlement européen, une place que convoitent aussi les libéraux de l'ALDE, où pourraient siéger les élus français rangés derrière le président Emmanuel Macron.

Matteo Salvini, qui est aussi vice-Premier ministre et ministre de l'Intérieur italien, a multiplié ces dernières semaines les réunions électorales, appelant sans relâche ses électeurs à la mobilisation.

"Donnez-nous un coup de main pour devenir le premier parti en Europe, pour reprendre les clés de notre maison. Les élections européennes sont un référendum entre la vie et la mort, entre le passé et l'avenir, entre une Europe libre et un Etat islamique basé sur la peur", a-t-il lancé, qualifiant par avance les abstentionnistes de "complices des Merkel, Macron et Soros".

"L'Europe n'est forte que de nations fortes", a renchéri Mme Le Pen, qui prône comme M. Salvini une "Europe des nations et des coopérations" au lieu d'une Union européenne fédéraliste.

Pour leur apporter leur soutien, des milliers de partisans de la Ligue sont attendus samedi pour un cortège devant rallier la place du Duomo, la célèbre cathédrale de Milan, devant laquelle les leaders souverainistes européens, M. Salvini, Mme Le Pen mais aussi Geert Wilders, chef du PVV néerlandais, prendront la parole à partir de 14H30 GMT.

[...]

En savoir plus sur actu.orange.fr


Sur le même thème lire aussi:

➜ Salvini appelle à une alliance pour “un nouveau rêve européen”

➜ “Macron n'a pas de leçons à donner à Salvini”, selon Steve Bannon

1 commentaire:

  1. Oui Mr Salvini ,vous avez toute ma considération et mon soutien pour les prochaines européennes.,mais,ce n'est pas du réve que veulent les électeurs;, les électeurs,ils veulent du concret,et d'arréter de vendre lm'europe à l'islam.Revivre à nouveau normalement,et sans crainte de voir un énerguméne avec une kalachnikov se promener dans les rues.Les électeurs en ont marre de subir la loi de la jungle à journée faite.Est il normal d'aller à l'école ou lycée avec un couteau dans la poche. NON. ALORS POUR TOUS CES DANGERS PERMANENTS REDONNONS LA LIBERTE A L'EUROPE POUR CELA IL N'Y A QU'A PASSER LE KARCHER, QUITTE A FAIRE APPEL A LA LEGION ETRANGERE.

    RépondreSupprimer

Participer à la discussion

Articles à lire aussi