Peuple de France : « Pour les migrants l’argent coule à flots, pour nos armées et nos policiers, les caisses sont vides.»

vendredi 24 mai 2019

« Pour les migrants l’argent coule à flots, pour nos armées et nos policiers, les caisses sont vides.»

Selon la Cour des comptes, un nouveau trou financier de 32,5 millions en 2019 pourrait s’ajouter à celui de 43 millions de 2018 ! Total 75,5 millions.
Selon la Cour des comptes, un nouveau trou financier de 32,5 millions en 2019 pourrait s’ajouter à celui de 43 millions de 2018 ! Total 75,5 millions.

La hausse des dépenses de personnel a été sous-estimée et il ne sera plus possible de tailler dans les dépenses d’équipements pour combler le trou.


« Pour la Cour des comptes, la Gendarmerie, mais aussi la Police, ont surtout de très grosses difficultés à concrétiser les promesses du candidat Macron. Ce dernier avait promis 10 000 policiers et gendarmes supplémentaires d’ici 2022. Pour l’armée cela représentait 500 postes supplémentaires ouverts en 2018. »

« Or, entre revalorisations salariales et hausse des personnel, l’intendance a du mal à suivre. Selon la Cour des comptes, il a manqué en 2018 pas moins de 100 millions d’euros sur les crédits de la masse salariale de la Gendarmerie et de la Police. « De nouvelles tensions dans l’exécution des crédits de masse salariale sont donc hautement prévisibles », avertissent les magistrats financiers. »

On le voit, armée et forces de police sont en permanence au taquet, aussi bien au plan des effectifs qu’au plan budgétaire.

C’est inadmissible, alors que la disponibilité des soldats et des forces de police est exemplaire.

Pour mémoire, Macron a porté le budget de l’AME, qui soigne les sans papiers à 100 % sans limitation de dépenses, à 1 milliard d’euros par an.

Pour mémoire également, l’État et les départements ont dépensé en 2018 près de 2,5 milliards pour accueillir 40 000 mineurs isolés, dont les 2/3 sont des fraudeurs majeurs selon le Sénat.

Pour les migrants l’argent coule à flots, pour nos armées et nos policiers, les caisses sont vides.

Macron est bien le fossoyeur de la nation. Quand l’accueil des clandestins est prioritaire sur la défense et la protection des citoyens, c’est que la désintégration du pays n’est plus très loin.

Jacques Guillemain pour ripostelaique.com


Sur le même thème lire aussi:

➜ Le coût de 40 000 migrants mineurs isolés aurait permis de sauver 40 000 paysans

➜ Au lieu de supprimer l’AME, Macron s’en prend aux pensions de réversion !

3 commentaires:

  1. C'est de plus en plus urgent d'écarter ce fossoyeur de la nation de toutes responsabilités.J'espére que le peuple va réagir dimanche prochain.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faut tous voter contre Macron

      Supprimer
    2. Qu'est-ce que signifie "le peuple" pour vous, norbert ? En avez-vous une définition toute personnelle, lescaries ?

      Supprimer

Articles à lire aussi