Peuple de France - Revue de presse française et internationale: Plus de 100 médecins refusent d’obéir à l’État et exigent d’arrêter le fichage des Gilets jaunes

vendredi 10 mai 2019

Plus de 100 médecins refusent d’obéir à l’État et exigent d’arrêter le fichage des Gilets jaunes

Plus d’une centaine de médecins ont appelé dans une tribune publiée dans L’Express «au boycott du fichage» des Gilets jaunes blessés arrivant aux urgences mis en place par les autorités il y a cinq mois. Ils dénoncent ainsi une pratique qui va à l’encontre du serment d'Hippocrate et demandent en outre d’ouvrir une enquête parlementaire.
Plus d’une centaine de médecins ont appelé dans une tribune publiée dans L’Express «au boycott du fichage» des Gilets jaunes blessés arrivant aux urgences mis en place par les autorités il y a cinq mois. Ils dénoncent ainsi une pratique qui va à l’encontre du serment d'Hippocrate et demandent en outre d’ouvrir une enquête parlementaire.

Alors que des Gilets jaunes sont régulièrement fichés à leur arrivée à hôpital, plus de 100 médecins ont signé une tribune dans L'Express où ils ont appelé à mettre un terme à cette pratique.


«Nous, médecins, rappelons notre attachement viscéral au secret professionnel. C'est pourquoi nous refusons le fichage des Gilets jaunes blessés arrivant aux urgences», proclament-ils.

Ainsi, depuis les attentats de novembre 2015, il existe un dispositif réservé aux situations sanitaires exceptionnelles nommé SI-VIC qui vise à établir, selon la CNIL, «une liste unique des victimes d'attentats pour l'information de leurs proches par la cellule interministérielle d'aide aux victimes» laquelle peut être étendue à des «situations sanitaires exceptionnelles».

Cependant, depuis cinq mois, les autorités sanitaires enjoignent «médecins et équipes soignantes à rentrer dans cette base de données les patients Gilets jaunes, à saisir leurs identités et données médicales mais aussi tout élément d'identification physique pour remonter des informations aux différentes autorités».

[...]

En savoir plus sur sputniknews.com


Sur le même thème lire aussi:

➜ Les médecins révoltés par l’obligation de ficher les Gilets jaunes blessés

➜ "Les gilets jaunes, c’est nous": le monde de la culture apporte son soutien au mouvement "historique"

2 commentaires:

sakazoulou a dit…

voila la dictature en marche a quand le tatouage pour nous pister comme certain en uniformes noir en 40

gilbert rocaries a dit…

z entierement d'accord avec vous.Nous sommes effectivement depuis l'avénement de Minus/Trogneux ou plutot Trogneux/macron dans une dictature gérée par la finance et des traites à la nation qui n'hésitent pas à saborder la France par intéret.Je souhaite que les prochaines élections élimineront toute la pourriture qui nous gouverne actuellement

Articles à lire aussi