Revue de presse française et internationale - Peuple de France: Macron aurait fait pression sur GE pour décaler les annonces de suppression d'emplois à après les européennes

mercredi 29 mai 2019

Macron aurait fait pression sur GE pour décaler les annonces de suppression d'emplois à après les européennes

Macron est soupçonné d’être au courant de la décision majeure sur la suppression de postes par General Electric à Belfort et d’avoir retarder l’annonce de cette décision au lendemain des élections européennes.
Macron est soupçonné d’être au courant de la décision majeure sur la suppression de postes par General Electric à Belfort et d’avoir retarder l’annonce de cette décision au lendemain des élections européennes. 

Le géant américain a annoncé la suppression de 1.044 postes. Un proche de Macron avait été nommé à la tête de ce géant en avril 2019.


Damien Meslot, maire de Belfort, où se trouvent les usines de l’entreprise américain avec la majorité de ces postes menacés, a renvoyé la responsabilité sur Emmanuel Macron.

À l’antenne de BFM TV, le maire a alarmé que la décision allait toucher plus de la moitié des employés de l’industrie gazière.

«J’espère que le Président de la République et le gouvernement mettront la même énergie à créer de nouvelles activités à Belfort qu’ils en ont mis pour déplacer l’annonce du plan, après les élections européennes», a lancé le maire.

En avril 2019, c’est un ancien conseiller d’Emmanuel Macron quand il était ministre de l’Économie, Hugh Bailey, qui a été nommé à la tête de la branche française du groupe.

[...] 

En savoir plus sur sputniknews.com


Sur le même thème lire aussi:

➜ Un proche de Macron prend la tête de GE France en pleine restructuration

➜ General Electric annonce près de 1 000 suppressions d’emplois au lendemain des Européennes

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Participer à la discussion

Articles à lire aussi