Peuple de France - Revue de presse française et internationale: "un cap répressif a été franchi": Des journalistes de terrain protestent contre les "violences d'Etat"

mercredi 1 mai 2019

"un cap répressif a été franchi": Des journalistes de terrain protestent contre les "violences d'Etat"

Plus de 350 médias et journalistes de terrain, dont le reporter d'images Gaspard Glanz, ont publié mercredi une tribune sur le site de franceinfo pour protester contre "les multiples violences d'Etat" dont ils estiment faire l'objet.
Plus de 350 médias et journalistes de terrain, dont le reporter d'images Gaspard Glanz, ont publié mercredi une tribune sur le site de franceinfo pour protester contre "les multiples violences d'Etat" dont ils estiment faire l'objet.

"Depuis trois ans maintenant, nous assistons à une volonté délibérée de nous empêcher de travailler,
de documenter, de témoigner de ce qui se passe pendant les manifestations", écrivent ces journalistes, indépendants ou intégrés à une rédaction, en ce jour de 1er mai sous haute tension.

"Il n'y a pas eu de manifestations ou de rassemblements ces derniers mois sans qu'un ou une journaliste n'ait été violenté physiquement ou verbalement par les forces de l'ordre", poursuivent-ils.

"Plus récemment, un cap répressif a été franchi. Plusieurs confrères ont été interpellés et placés en garde à vue pour +participation à un groupement en vue de commettre des violences ou des dégradations+, alors même que nous nous déclarons comme journalistes".

[...]

En savoir plus sur actu.orange.fr


Sur le même thème lire aussi:

➜ Plusieurs journalistes arrêtés ou blessés lors de l'acte 23 des Gilets jaunes

➜ Acte 23 des gilets jaunes : le journaliste Gaspard Glanz présenté à la justice

1 commentaire:

gilbert rocaries a dit…

Il voudrait déclencher une révolution que Macron ne si prendrait pas mieux. A force de répression musclée,contre le peuple,et les journalistes,ça va péter.Staline,c'est réincarné,il loge désormais a l'elysée.

Articles à lire aussi