Peuple de France - Revue de presse française et internationale: "Je brûle la France" : le rappeur Nick Conrad provoque un nouveau tollé

samedi 18 mai 2019

"Je brûle la France" : le rappeur Nick Conrad provoque un nouveau tollé

Le rappeur français avait été condamné en mars 2019 pour un clip violent intitulé "Pendez les Blancs". Ce 17 mai, il a publié une nouvelle vidéo controversée, qui a déclenché l'ire de plusieurs responsables politiques dont la tête de liste des Républicains pour les prochaines élections européennes, François-Xavier Bellamy.
Le rappeur français avait été condamné en mars 2019 pour un clip violent intitulé "Pendez les Blancs". Ce 17 mai, il a publié une nouvelle vidéo controversée, qui a déclenché l'ire de plusieurs responsables politiques dont la tête de liste des Républicains pour les prochaines élections européennes, François-Xavier Bellamy.

Le rappeur Nick Conrad est de nouveau au cœur de la polémique à l'occasion de la sortie d'un titre intitulé "Doux pays".


Dans le clip de la chanson, mis en ligne vendredi 17 mai, le rappeur tient des propos provocateurs, disant notamment avoir "brûlé la France". Les paroles n'ont pas manqué de faire réagir divers responsables politiques dont Nicolas Dupont-Aignan, qui qualifie la chanson "d'appel au meurtre et à la guerre civile". D'autres noms de la droite, de Bruno Retailleau à Eric Ciotti lui ont emboîté le pas. La tête de liste des Républicains pour les élections européennes François-Xavier Bellamy s'est également insurgé contre la vidéo.


[...]

En savoir plus sur actu.orange.fr


Sur le même thème lire aussi:

➜ "Pendez les blancs" : le rappeur Nick Conrad condamné à 5.000 euros d'amende avec sursis

1 commentaire:

  1. Alllumer un gros bucher,l'arroser d'esssence,rajouter quelques fusées multicolores aux couleurs de l'afrique,puis déposer le rappeur sur un lit d'orties,et y mettre le feu.Qu'attend la justice pour le dégager hors de nos frontiéres.avant sa fin malheureuse. Allez repardts vite rejoindre satan

    RépondreSupprimer

Articles à lire aussi