Peuple de France-Revue de presse: Elections européennes. Pour Viktor Orbán, l’immigration menace le « futur de nos enfants »

dimanche 12 mai 2019

Elections européennes. Pour Viktor Orbán, l’immigration menace le « futur de nos enfants »

Viktor Orbán appelle les Européens à faire élire « des leaders qui s’opposent à l’immigration » lors des élections du 26 mai. Selon lui, il en va du « futur de nos enfants ».
Viktor Orbán appelle les Européens à faire élire « des leaders qui s’opposent à l’immigration » lors des élections du 26 mai. Selon lui, il en va du « futur de nos enfants ».

Les chefs d’État des 28 pays de l’UE avaient rendez-vous le 9 mai à Sibiu (Roumanie) pour un sommet informel où il devait notamment être question (une nouvelle fois) du Brexit.
Mais également du calendrier qui doit succéder aux élections européennes du 26 mai prochain.

En marge de la réunion, le Premier ministre hongrois Viktor Orbán, présent sur place, a publié une vidéo sur Facebook dans laquelle il incite les électeurs du Vieux continent à mettre un coup d’arrêt à l’immigration extra-européenne par l’intermédiaire de leur bulletin de vote pour garantir « le futur de l’Europe » :

« La chose la plus importante est d’élire des leaders qui s’opposent à l’immigration afin que l’Europe puisse se défendre elle-même », a-t-il déclaré. Et puisse surtout défendre et protéger « le futur de nos enfants ». Un propos qui détonne lorsqu’il est entendu depuis l’Hexagone tant la campagne électorale pour le scrutin du 26 mai paraît fade et dépourvus de propositions fortes de la part des formations politiques françaises sur cette question cruciale de l’immigration.

Viktor Orbán attend les résultats

Par ailleurs, Viktor Orbán se veut patient lorsqu’il affirme que « sans connaître l’opinion du peuple, bien entendu, il est encore impossible de tirer des conclusions » suite à ce sommet sur le devenir de l’UE post-élections.


Puis il ajoute : « Ce que nous pouvons dire aujourd’hui, et l’idée que nous allons incarner au nom de la Hongrie, c’est que l’immigration doit être stoppée ». Tandis que la rupture est consommée entre le Fidesz hongrois et le PPE (Parti populaire européen), Viktor Orbán cherche actuellement de nouvelles alliances avant le 26 mai. Il a notamment reçu le 6 mai dernier le vice-chancelier autrichien Heinz-Christian Strache, membre du FPÖ. Quelques jours auparavant, il s’entretenait avec le ministre de l’Intérieur italien Matteo Salvini. Le feuilleton devrait connaître de nouveaux épisodes ces prochains jours…








Source: breizh-info.com


Sur le même thème lire aussi:

➜ Migrants : le chef de la diplomatie hongroise étrille Macron

➜ Viktor Orbán dit qu’il va combattre Macron pour « respecter la décision des Hongrois de ne pas devenir une nation immigrée »

1 commentaire:

  1. Monsieur Orban,il y a longtemps que vous avez compris quel etait le grand danger de l'immigration.J'espére que votre message pour la défense de l'europe sera capté par la majorité des européens,lors des prochaines élections. Bon courage a vous.

    RépondreSupprimer

Participer à la discussion

Articles à lire aussi