Peuple de France : Violentes altercation entre habitants et migrants près de Nice

mercredi 1 mai 2019

Violentes altercation entre habitants et migrants près de Nice

La justice a renvoyé en correctionnelle quatre Nigérians et deux villageois après une violente altercation à Contes. Un déchaînement de violence jamais vu dans cette vallée tranquille.
La justice a renvoyé en correctionnelle quatre Nigérians et deux villageois après une violente altercation à Contes. Un déchaînement de violence jamais vu dans cette vallée tranquille.

Au hameau de la Vernéa, les traces de l’agression de la nuit du 14 avril sont encore visibles. 


Au rez-de-chaussée d’un petit immeuble HLM, le seul de ce quartier aux maisons étagées sur les collines verdoyantes, du verre brisé subsiste sur le rebord d’une fenêtre et, sur le parking, une Mazda bleu métallisé est réduite à l’état d’épave. C’est celle du locataire, Hugo, militant de Roya Citoyenne, une association d’aide aux migrants, nombreux dans la région à franchir la frontière.*

Cette nuit-là, alors qu’il accueillait quatre migrants nigérians dans son studio, il a reçu la visite de jeunes du voisinage. L’agression a été d’une rare violence, puisque le militant et ses hôtes ont tous été blessés. Les assaillants sont venus équipés de haches, de cailloux et de bouteilles. Choqué, Hugo est depuis hébergé par d’autres militants de Roya Citoyenne. En soutien, l’association appelle à un rassemblement samedi après-midi, place Garibaldi à Nice.

La justice n’a pas tardé à établir les faits, avec l’aide des gendarmes. «Il a été constaté des violences réciproques en deux temps», révèle au Figaro le procureur de la République de Nice, Jean-Michel Prêtre. Dans un premier temps, un groupe d’individus parmi lesquels les quatre Nigérians, munis de couteaux, de bâtons et de tessons de bouteille, a maille à partir avec des jeunes, entaillant l’un d’eux au torse et à la main.

[...]

En savoir plus sur lefigaro.fr


Sur le même thème lire aussi:

➜ Les migrants, surtout s’ils sont clandestins, peuvent squatter en toute impunité

4 commentaires:

  1. Quand les autorités (incompétentes de ce pays) prendront enfin les décisions qui s'imposent pour ne pas que la France devienne africaine, avec la loi de la jungle.Tous les jours partout en France il y a de graves problémes causés par les immigrés.Maintenant ça suffit.Nous ne sommes plus un pays mais un dépotoir,cautionné par des partis et des associations de gauche.Il est plus qu'urgent de stopper si ce n'est pas trop tard,cette gangréne qui nous ronge,préte à détruire une nation.Messieurs les élus. Prouvez que vous etes de bons patriotes. Jusqu'a aujourd'hui j'en doute.Redonnez aux Françaises et Français la priorité qu'ils méritent.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Suis bien d accord avec vous trop c est trop bientôt on se demande si on est en france

      Supprimer
  2. bah...puisque ET la justice....ET les autorités concernées ne se tracassent plus du citoyen....LE citoyen se doit...(et ce comme dans la jungle) de se ..."défendre"...!!!

    RépondreSupprimer
  3. Effectivement, trop c'est trop, il faut savoir dire stop, on ne peut accueillir toute la misère du monde et donner à tous (info : Isabelle 58 ans morte dans sa voiture...lien de l'info : https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/le-fenouiller-85800/le-fenouiller-une-femme-decede-apres-avoir-vecu-des-mois-dans-sa-voiture-6023008.
    Pendant ce temps là 25000 clandestins dorment à l'hôtel, et ont droit à des soins dont Isabelle devait certainement se priver.
    Osons voter pour ceux qui s'engagent depuis des années pour arrêter cela une bonne fois. N'ayons pas peur, ça ne sera pas pire qu'en ce moment, sinon ce sera un remède de cheval qu'il nous faudra plus tard.

    RépondreSupprimer

Articles à lire aussi