Peuple de France : Saint Nazaire: L’extrême-gauche s’en prend au domicile d'un élu RN

jeudi 11 avril 2019

Saint Nazaire: L’extrême-gauche s’en prend au domicile d'un élu RN

« Blanchard raciste tu vas payer ». Dans la nuit de mardi à mercredi, la façade du domicile de Jean-Claude Blanchard, conseiller municipal  (Rassemblement national) à Saint-Nazaire et conseiller régional, a été taguée à la peinture rouge. La signature – une faucille et un marteau – porte la marque de l’extrême gauche. Une plainte a été déposée.
« Blanchard raciste tu vas payer ». Dans la nuit de mardi à mercredi, la façade du domicile de Jean-Claude Blanchard, conseiller municipal  (Rassemblement national) à Saint-Nazaire et conseiller régional, a été taguée à la peinture rouge. La signature – une faucille et un marteau – porte la marque de l’extrême gauche. Une plainte a été déposée.

Dans un communiqué, Gilles Lebreton (RN), député au Parlement européen, « dénonce avec force
cette agression d’autant plus indigne qu’elle contient clairement une menace. ». L’élu « exprime à titre personnel, et au nom de l’ensemble du RN, [son] soutien total à Jean-Claude Blanchard. ».

Voici le communiqué du RN Nazairien : 

"La nuit dernière, le domicile nazairien de Jean-Claude Blanchard, conseiller municipal et conseiller régional, a été victime d’un tag menaçant — « Raciste, tu vas payer. » — assorti d’une faucille et d’un marteau. C’est la deuxième fois en un an que son domicile est ainsi visé. Une plainte a été déposée, dans l’après-midi.

Ce type d’actes s’inscrit dans un climat d’ensauvagement de la vie politique à Saint-Nazaire, qui touche également d’autres mouvements, dont République en marche (REM). Il faut toutefois constater que les agressions contre le parti gouvernemental sont toujours condamnées par le maire de Saint-Nazaire et la majorité municipale ; celles contre le Rassemblement national (RN) ne le sont jamais en revanche. Il y a là un deux poids-deux mesures révélateur.


Au-delà de la nécessaire condamnation de ces atteintes à l’expression démocratique du RN, il ne faut pas s’illusionner sur le poids politique réel de ses agresseurs, militants communistes supposés. À Saint-Nazaire, le PCF ne représente plus grand-chose, d’autant plus qu’il est allié au maire. Les élections successives — européennes et municipales — le prouveront d’autant plus."

Source: breizh-info.com


Sur le même thème lire aussi:

➜ Saint-Nazaire: Un élu Front national menacé de mort devant chez lui

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Articles à lire aussi