Peuple de France : Un proche de Macron prend la tête de GE France en pleine restructuration

vendredi 12 avril 2019

Un proche de Macron prend la tête de GE France en pleine restructuration

Ancien conseiller industriel d'Emmanuel Macron au ministère de l'Economie, Hugh Bailey devient patron de GE France, qui a racheté la branche énergie d 'Alstom en 2015. Une nomination qui pose question au moment où l'Américain s'apprête à supprimer des centaines de postes à Belfort.
Ancien conseiller industriel d'Emmanuel Macron au ministère de l'Economie, Hugh Bailey devient patron de GE France, qui a racheté la branche énergie d 'Alstom en 2015. Une nomination qui pose question au moment où l'Américain s'apprête à supprimer des centaines de postes à Belfort.

La nouvelle risque de faire du bruit de Belfort à Paris :
un proche d’Emmanuel Macron vient d’être nommé directeur général de GE France, au moment où la filiale du géant américain qui a racheté la branche énergie d’Alstom en 2015 est en pleine restructuration avec des centaines de suppressions de postes à la clé. Il s’agit d’Hugh Bailey, 39 ans, actuellement directeur des affaires publiques de GE France, qui remplace à ce poste Corinne de Bilbao. Cette dernière «a décidé de quitter le Groupe pour donner une nouvelle impulsion à sa carrière», a indiqué le groupe interrogé par Libération.

Hugh Bailey, qui a rejoint GE en 2017, a la particularité d’avoir été conseiller pour les affaires industrielles et le financement à l’export au sein du cabinet d’Emmanuel Macron lorsque ce dernier était Ministre de l’Economie du gouvernement Valls entre l’été 2014 et l’été 2016. A l’époque, Emmanuel Macron avait piloté la vente de la branche énergie d’Alstom à General Electric, après avoir suivi le dossier de très près lorsqu’il était secrétaire général adjoint de l’Elysée auprès de François Hollande.

Son arrivée à la tête de GE France est une nouvelle illustration de la pratique très critiquable des «portes tournantes» qui voit régulièrement des hauts fonctionnaires atterrir à des postes de responsabilités bien rémunérés dans le privé. Mais dans le cas d’Alstom-GE, elle pose question: 

«celui qui a piloté la vente catastrophique d’Alstom à GE va être aussi celui qui va être chargé de dépecer ce qui reste de la branche énergie d’Alstom», s’insurge un représentant syndical de GE France....

[...]

En savoir plus sur liberation.fr


Sur le même thème lire aussi:

➜ L'épouse du patron des députés LREM nommée directrice de com à la FDJ

2 commentaires:

  1. Cet usurpateur promettait à qui voulait l'entendre une République exemplaire. Malheureusement il a pondu une République mafieuse,ou peut être sent il le vent de la tempéte souffler sui lui,et avant de prendre la fuite il case ses copines et copains. Il ferait mieux de s'intéresser aux sort des Francais.Ce couple soi disant présidentiel surtout sa maman,dépensent l'argent public à tire l'arigot,pour une piscine qui ne sert a rien,et pour redonner des couleurs à l'élyséee (salon et vaisselle);Il mérite la fin tragique qu'a, eu ceauscecu et sa femme.

    RépondreSupprimer
  2. Nous sommes vraiment dans une mafia à ciel ouvert. Mais quand donc, les Français comprendront que les pratiques socialistes ont détruit et détruisent toujours une culture, une économie forgées par la sueur et le sang de nos ancêtres. La preuve pendant ces4 décennies le fossé c'est énormément creusé entre le plus grand nombre de pauvres et les grands riches.

    RépondreSupprimer

Articles à lire aussi