Peuple de France-Revue de presse: Migrants, crack, mineurs isolés... Paris promet «les feux de l’enfer» dans certains quartiers

mercredi 17 avril 2019

Migrants, crack, mineurs isolés... Paris promet «les feux de l’enfer» dans certains quartiers

En amont du rendez-vous électoral des municipales de 2020, le premier adjoint au maire de Paris a annoncé un plan d'action pour les quartiers populaires. Celui-ci cible particulièrement le nord-est de la capitale.
En amont du rendez-vous électoral des municipales de 2020, le premier adjoint au maire de Paris a annoncé un plan d'action pour les quartiers populaires. Celui-ci cible particulièrement le nord-est de la capitale.

Dans un entretien accordé au Parisien publié ce 15 avril, Emmanuel Grégoire, premier adjoint à la mairie de Paris, a dévoilé les grandes lignes de son plan d'action «pour améliorer les choses», particulièrement dans des quartiers du nord-est parisien.


«Pour lutter contre le sentiment d’impunité», la mairie se dit prête à «déclencher les feux de l’enfer», selon des propos du premier adjoint rapportés par Le Monde et 20 Minutes, en faisant par exemple partir de force des gérants posant d’énormes difficultés. Un revirement sécuritaire qui ne doit rien au hasard alors que les appétits s’aiguisent pour prendre la place d'Anne Hidalgo en 2020.

«Il faut d’abord rappeler qu’on investit massivement dans les quartiers populaires depuis 2001» souligne en préambule l'ancien adjoint chargé du Budget et de la transformation des politiques publiques, ne tardant pas à dresser un constat sans appel concernant les difficultés rencontrées dans certains quartiers depuis 2015. 

«Les réfugiés, le retour du crack, les mineurs isolés marocains à risque… Après une large consultation et de nombreux échanges sur le terrain, nous avons ciblé des mesures fortes, originales, déployables rapidement», affirme Emmanuel Grégoire, se montrant apparemment déterminé sur le plan sécuritaire.

Entre autres mesures détaillées, le premier adjoint annonce le déploiement d’agents de sécurité dans certains arrondissements ou encore une présence accrue de la police municipale.

[...]

En savoir plus sur francais.rt.com


Sur le même thème lire aussi:

➜ Video. Dans Paris, les habitants des quartiers Nord-Est vivent « un véritable enfer »

➜ Paris : le quartier Chapelle-Pajol veut sortir de «l’enfer» de la délinquance

1 commentaire:

  1. Hidalgo serait mieux inspirée en financant l'expulsion de tous ces fouteurs de merde.Qu'attend le gouvernement pour prendre les mesures draconniennes qui s'imposent avant que n'explose le pays.Lentement mais surement hélas,la France se colonise,avec l'aval des politiques..

    RépondreSupprimer

Participer à la discussion

Articles à lire aussi