Peuple de France - Revue de presse française et internationale: Une mosquée évacuée et définitivement fermée à Aix-en-Provence

mercredi 24 avril 2019

Une mosquée évacuée et définitivement fermée à Aix-en-Provence

Cette mosquée, considérée comme un haut lieu du salafisme, avait été fermée pour "menace contre la sécurité" par arrêté de la préfecture de police le 31 janvier 2017 et par une décision de la justice administrative.
Cette mosquée, considérée comme un haut lieu du salafisme, avait été fermée pour "menace contre la sécurité" par arrêté de la préfecture de police le 31 janvier 2017 et par une décision de la justice administrative.

La police accompagnée d'un huissier a procédé mercredi 24 avril matin à la fermeture définitive de la mosquée Dar-Es-Salam dite du Calendal dans le quartier d'Encagnane à Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône), rapporte mercredi 24 avril France Bleu Provence.

Considérée comme un haut lieu du salafisme, cette mosquée avait été fermée pour "menace contre la sécurité" par arrêté de la préfecture de police le 31 janvier 2017 et par une décision de la justice administrative. 

En cause, des prêches "radicaux, appelant à la discrimination et à la haine et axées sur une animosité à l’égard des autres cultes".

[...]

En savoir plus sur francetvinfo.fr


Sur le même thème lire aussi:

1 commentaire:

gilbert rocaries a dit…

J'espére qu'il y en aura des centaines d'autres qui seront fermées.A l'avenir les maires seraient bien inspirés,en indiquant sur le plan local d'urbanisme, que tout lieu de culte est interdit sur la commune,n 'en déplaise à toutes ces associations financées par l'état,qui encouragent l'islamisme en France.Il est plus qu'urgent d'etre ferme. La colonisation de la France CA SUFFIT.Idem pour les priéres de rue.Il faut également une interdiction de groupement à l'extérieur.Une rue n'est pas un lieu de priére. Ces gens là nous narguent.Ils veulent prier,ils retournent chez eux.Mais c'est vrai qu'au bled la vie est moins facile qu'en France,et il n'y a pas d'avantages sociaux.

Articles à lire aussi