Peuple de France-Revue de presse: Gilets jaunes: La France rejette les accusations de l'ONU, justifiant l’usage excessif de la force

mercredi 24 avril 2019

Gilets jaunes: La France rejette les accusations de l'ONU, justifiant l’usage excessif de la force

Selon les informations du Monde, la France a rejeté les accusations de la haut-commissaire aux droits de l’homme, justifiant l’usage d’armes de force intermédiaire lors des manifestations des “gilets jaunes.”
Selon les informations du Monde, la France a rejeté les accusations de la haut-commissaire aux droits de l’homme, justifiant l’usage d’armes de force intermédiaire lors des manifestations des “gilets jaunes.”

Le 6 mars dernier à Genève, Michelle Bachelet, la haut-commissaire des Nations unies aux droits de l’homme, alertait la France pour mener une enquête sur « tous les cas rapportés d’usage excessif de la force » lors des manifestations des « gilets jaunes ».


Comme le révèle Le Monde dans son édition du 24 avril, la France, dans une note de 21 pages adressée le 11 avril, a répondu à ces accusations. 

Afin de justifier le recours aux armes de force intermédiaires (grenades de désencerclement, lanceurs de balles de défense, les grenades lacrymogènes), le gouvernement souligne que le cadre légal qui s’applique n’est pas celui de « la manifestation » mais de « l’attroupement ». « À aucun moment le LBD n’est utilisé à l’encontre de manifestants, même véhéments, si ces derniers ne commettent pas de violences physiques, notamment dirigées contre les forces de l’ordre ou de graves dégradations. Mais alors il ne s’agit plus de manifestants, mais de participants à un attroupement violent et illégal », précise le document communiqué par la France, rappelant que « les policiers ont recours au LBD lorsqu’il est nécessaire de dissuader ou de stopper une personne violente ou dangereuse». 

Depuis le début du mouvement des « gilets jaunes », de nombreux manifestants et journalistes ont été blessés par des tirs de LBD.

[...]

En savoir plus sur valeursactuelles.com


Sur le même thème lire aussi:


2 commentaires:

  1. Ils sont en train de nous tuer. Ils veulent cacher leur vrai intention.
    C'est une dictature ça. Nous sommes les serfs des riches. Rien n'a changé depuis la Révolution Française.

    RépondreSupprimer
  2. tout à fait d'accord anonyme.La France Macronienne,est devenue effectivement non seulement une dictature,mais dominée lentement et surement par l'islam,et colonisée par l'immigration approuvée largement par Macron..

    RépondreSupprimer

Participer à la discussion

Articles à lire aussi